L'autobiographie de Thérèse de Lisieux. Edition critique du Manuscrit A (1895)

Claude Langlois
Spiritualiy - reviewer : Noëlle Hausman scm
Suivant Le Poème de septembre (2002) et les Lettres à ma Mère bien aimée (2007) - soit l'analyse des deux derniers des Manuscrits autobiographiques -, voici l'étude attendue du Manuscrit A, «principal écrit thérésien». L'auteur y récapitule heureusement, ci et là, ses travaux antérieurs (75, 95, 117). Après deux chapitres introductifs (comment Thérèse entre en écriture, comment elle rédige son chef-d'oeuvre), il propose ensuite, avec la rigoureuse audace qui le caractérise, de lire l'autobiographie «au miroir de la préface» et de la «parabole des deux amours» (Ms A, 38) dont il établit la datation et la position médiane. Le dernier chapitre («biographie, autobiographie et hagiographie») entend le Ms A comme une «relecture spirituelle» de la maladie d'enfance (datée déjà du temps pascal), tout en se mettant à l'écoute des silences du «récit». La surprise vient sans doute des 330 pages qui offrent ensuite une nouvelle édition critique du Ms A, «texte premier» (sans les ajouts de Thérèse elle-même) finement découpé selon les quatre séquences que l'analyse a établies à nouveaux frais, et enrichi de notes textuelles ou interprétatives souvent très convaincantes. La postface sur «Les trois 'je' de Thérèse» (dans chacun des Manuscrits) représente un sommet, avant une utile présentation de la famille puis des sigles et abréviations des grands ouvrages thérésiens. Les études sur le jeune docteur de l'Église se trouvent désormais relancées. - N. Hausman scm

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80