Ce petit opuscule se subdivise en deux parties d'inégale longueur. La première discute l'origine de cette institution en reprenant l'essentiel de l'article de J. Briend dans le Supplément au Dictionnaire de la Bible X, 1985, col. 1132-1170. On se souviendra que pour cet auteur le sabbat post-exilique a identifié deux institutions plus anciennes, la fête mensuelle de la pleine lune, fête d'origine cananéenne, et le repos du septième jour. La seconde partie relit tous les textes qui traitent du sabbat dans la Bible en accordant plus d'espace au Pentateuque. Les textes cités sont brièvement commentés à partir de leur contexte et en faisant ressortir la signification «humanitaire» de la législation. Le repos du sabbat a comme premier but de manifester la nécessité de mettre une limite au pouvoir et au besoin de produire pour ouvrir un espace à la gratuité et à la communion ou à l'alliance, pour employer le langage biblique.
Le repos du sabbat, si l'on prolonge quelque peu la pensée de l'A., est une institution qui fait partie de la «nature des choses» puisqu'elle est inscrite dans la création et elle est pour Israël aussi fondamentale que l'expérience de l'exode. Il s'agit d'un droit promulgué par Dieu, non d'une simple loi, et c'est pourquoi elle fait partie du décalogue. Elle est donc soustraite à l'arbitraire humain. C'est dire combien Israël tenait à affirmer la dignité de la personne humaine qui ne peut en aucune manière être réduite à sa capacité de «travailler» pour répondre aux nécessités de l'existence. Les dernières pages sont consacrées aux autres livres de l'Ancien Testament et aux textes néotestamentaires. Une brève bibliographie et un index des citations bibliques complète cet ouvrage qui offre une première lecture et une ébauche d'interprétation d'une institution devenue fondamentale dans le judaïsme et qui est souvent au centre des controverses dans la Nouveau Testament. - J.-L. Ska sj

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80