Mémoire sur l'occasion de mes écrits, éd. G. Chantraine sj avec F. Clinquart

Henri de Lubac (Card.)
Exercice délicat que celui d'écrire ses Mémoires, même si, comme l'a fait l'A., ce n'était pas à proprement parler de cela qu'il s'agissait quand il rédigea le texte publié dans ce volume, mais bien d'«un Mémoire sur sa formation intellectuelle et son travail de professeur» (cf. p. 4 de couverture). Il n'empêche: quelle que soit la forme voulue par Lubac, on se trouve en tout état de cause devant ce que les historiens considèrent comme une «source».
Lors de la sortie de la première édition de cet ouvrage en 1989 (une 2e éd. parut en 1992), notre revue en avait souligné toute la richesse pour une meilleure connaissance de l'histoire de la théologie du 20e siècle et même pour celle de l'histoire de l'Église en général, riche en événements et rebondissements de toute espèce (cf. NRT, 112 [1990], p. 760-761). Plus d'une quinzaine d'années après, on ne peut que confirmer cette appréciation: il suffit de parcourir la littérature consacrée aux sujets alors évoqués par la recension (Témoignage chrétien, la grande aventure des Sources chrétiennes, la «Nouvelle théologie» et Humani generis, etc.) pour se rendre compte de l'apport de cette source qui, quelle que soit l'appréciation que l'on ait de l'A., est, pour user d'un terme quelque peu galvaudé mais qui pour le coup nous paraît tout à fait approprié, «incontournable». Et si l'on en voulait un indice supplémentaire pour être encouragé à lire l'ouvrage, il n'y aurait qu'à se reporter à l'index onomastique: on y voit comme défiler tant et tant de personnages qui d'une manière ou d'une autre ont compté tant dans la vie de Lubac que dans celle de l'Église de son temps.
Et il ne faudrait évidemment pas oublier que ce Mémoire est l'une des clés de la compréhension des ouvrages de Lubac, ce qui est loin d'être négligeable ou secondaire.Ajoutons que ce volume contient également un Mémoire sur mes vingt premières années, abondamment annoté par G.Ch., le texte d'un entretien avec Jean-Luc Marion et Jean-Marie de Montrémy publié dans La Croix du 2 février 1983 (il est intitulé J'éprouve joie et confiance), et celui d'un autre entretien avec un confrère jésuite de La Civiltà Cattolica, paru le 1er février de la même année (il a pour titre Conversation en famille), alors que Lubac venait d'être créé cardinal; a aussi été joint le texte de l'hommage rendu par Lubac au cardinal Lustiger à Notre-Dame de Paris, le 13 février 1983. - B. Joassart sj

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80