Qu’est-ce que l’homme ? Un itinéraire d’anthropologie biblique, préf. Card. L. Ladaria s.j.

Commission Biblique Pontificale
Holy Scripture - reviewer : Marie-David Weill c.s.j.

Le concile Vatican ii constatait que, « face à l’évolution présente du monde, deviennent de plus en plus nombreux ceux qui se posent ou perçoivent avec une acuité nouvelle les questions les plus fondamentales : “Qu’est-ce que l’homme ?” » (Gaudium et Spes 10). Un demi-siècle plus tard, cette question se diffracte en quantité d’interrogations nouvelles et de changements de comportements de nature anthropologique, qui « exigent d’être soumis à un sérieux discernement » (p. 8) : questions bioéthiques, bouleversement de la structure familiale comme de la société, etc. C’est pour accompagner ce discernement que l’Église, par la voix de la Commission biblique pontificale, vient offrir à nouveau aux croyants les richesses inépuisables de l’Écriture, dans une étude d’anthropologie biblique d’une ampleur inégalée. L’ouvrage est structuré en quatre chapitres, suivant le déroulement du récit de Gn 2-3 : chap. 1, L’être humain créé par Dieu (Gn 2,4-7) ; chap. 2, L’être humain dans le jardin (Gn 2,8-20) ; chap. 3,. La famille humaine (Gn 2,21-25) ; chap. L’être humain dans l’histoire (Gn 2,16-17 ; 3,1-7 ; 3,8-24). Chaque chapitre présente d’abord un bref commentaire exégétique du passage, pour en dégager les principaux motifs thématiques, qui sont ensuite explorés dans l’ensemble de l’Écriture, de l’Ancien au Nouveau Testament.

Le premier chapitre insiste donc sur la création, cette « relation » première et fondamentale qui permet, à toute époque, d’approcher le mystère de l’homme : l’être humain, créé par Dieu, est fait de « poussière » et animé par le « souffle » divin.

Le deuxième chapitre, regardant l’homme placé dans le jardin, étudie sa responsabilité et sa place dans le dessein créateur. Il aborde notamment la question de l’alimentation, du travail et de la relation de l’homme aux autres vivants et à la création.

Le troisième chapitre se centre sur la relation interpersonnelle, à commencer par la relation conjugale qui se développe ensuite dans le tissu complexe des liens familiaux et sociaux ; des pages dont les thèmes (sexualité, relations parents-enfants, éthique de la fraternité, violence et guerres, etc.) entrent en résonance constante avec les apports magistériels contemporains comme l’exhortation post-synodale Amoris laetitia, ou encore, tout récemment, la lettre encyclique Fratelli tutti.

Enfin, le quatrième chapitre médite sur l’homme engagé dans une histoire, qui, plus profondément qu’une histoire de chute et de péché, se révèle être le cœur de l’intervention de Dieu, qui se révèle et agit dans l’histoire avec sa puissance infinie de bien et transfigure cette histoire blessée en chef d’œuvre de miséricorde et événement de salut.

Un document remarquable, qui met en lumière l’invincible espérance dont témoigne la Parole de Dieu sur la grandeur de l’être humain à qui, irrévocablement, Dieu a prodigué l’inestimable richesse de sa grâce. — M.-D. Weill c.s.j.

newsletter


the journal


NRT is a quarterly journal published by a group of Theology professors, under the supervision of the Society of Jesus in Brussels.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgium
Tél. +32 (0)2 739 34 80