• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Versión impresa : Le mariage a-t-il encore un avenir? - en la NRT

Búsqueda rápida

Newsletter

Suscribirse a nuestro newsletter trimestral:

La revista

La NRT sale cada tres meses publicada por un grupo de profesores del Institut d’Études Théologiques (I.É.T.), de la Facultad de Teología de la Compañía de Jesús en Bruselas.

leer más

Suscribir

    

 

Jubile de la NRT

JUBILÉ DE LA NRT
10/11 novembre 2019

Au « Forum Saint-Michel », 24 boulevard saint-Michel, 1040 Bruxelles


Célébrer la mémoire des 150 ans de la revue fondée en 1869 à Tournai et dégager les enjeux de la théologie francophone au XXIe siècle

Téléchargez le programme complet

Inscrivez-vous dès maintenant

Le mariage a-t-il encore un avenir?

NRT 130/1 (2008) p. 131
Recensor : Mattheeuws
Abel O., Le mariage a-t-il encore un avenir?, coll. Le temps d'une question, Paris, Bayard, 2005, 18x12, 166 p., 13 €. ISBN 2-227-47484-X
Ce livre sur «le mariage et son avenir» est original car la perspective est celle du philosophe qui réfléchit sur le sens des mots et leur réalité dans l'histoire humaine. Interrogeons-nous sur ce mariage qui semble ne plus «fonctionner» et sur ce divorce qui semble «triompher» et mettons en questions ces «fausses évidences». «Le mariage est plus ancien que le divorce, et lui survivra sous d'autres formes. Mais le divorce est le véritable index du concept du mariage que nous cherchons ici à discerner. Or le divorce est en crise, beaucoup plus gravement que nous ne le croyons» (p. 17-18). La thèse est la suivante: si le divorce marquait une émancipation, actuellement, dans un monde gangrené par l'exclusion, il voile les conflits sous une façade de consensus.
Le premier chapitre cerne la thèse en soulignant combien la question est sociale et politique. L'A. déploie ensuite (chap. 2) l'originalité occidentale de l'alliance amoureuse et l'invention du divorce. Il en tire quelques conséquences sur les comédies de remariage et le désastre des solitaires. Il développe ensuite les éclatements symboliques et politiques dans le lien conjugal et leurs conséquences: «À quoi bon divorcer?». La dé-liaison elle-même n'a plus de raison! Le dernier chapitre n'offre pas une «solution» facile, mais donne à penser sur la nécessité d'une «courtoisie», d'une manière de vivre qui dépasse le lien amoureux pour construire en unifiant les sujets et l'institution. «Il nous faut donc refuser la séparation entre des passions désinstituées et une institution réduite à l'utilitaire» (p. 129). La régulation du mariage, du lien homme-femme, ne concerne pas seulement les sujets mais les sociétés. Elle touche à la fois la conjugalité et la parentalité: «Comment sera-t-il père celui jamais n'a été époux?» (p. 112). Qu'en est-il de la place de l'homme, du père, de l'époux? Il y a un temps pour démolir, un temps pour construire. Dans la relation homme-femme, «on en peut pas tout le temps tout dire, ni d'un coup. Là se tient la fidélité comme disposition courtoise» (p. 141). La relation humaine doit se raconter dans le temps. Il nous faut marcher de manière plus ferme dans cette direction: vers «une société capable de conversations et de disputes amoureuses» (p. 127). Les propos finaux donnent réellement à penser à tout homme de bonne volonté. - A. Mattheeuws sj
Usted está aquí : NRT › Recensiones › Le mariage a-t-il encore un avenir?

nueva colección

actualidades