• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Versión impresa : Le problème des parties de l'âme et de l'animation chez Clément d'Alexandrie - en la NRT

Búsqueda rápida

Newsletter

Suscribirse a nuestro newsletter trimestral:

La revista

La NRT sale cada tres meses publicada por un grupo de profesores del Institut d’Études Théologiques (I.É.T.), de la Facultad de Teología de la Compañía de Jesús en Bruselas.

leer más

Suscribir

    

 

Jubile de la NRT

JUBILÉ DE LA NRT
10/11 novembre 2019

Au « Forum Saint-Michel », 24 boulevard saint-Michel, 1040 Bruxelles


Célébrer la mémoire des 150 ans de la revue fondée en 1869 à Tournai et dégager les enjeux de la théologie francophone au XXIe siècle

Téléchargez le programme complet

Inscrivez-vous dès maintenant

Le problème des parties de l'âme et de l'animation chez Clément d'Alexandrie

Leer el artículo : Le problème des parties de l'âme et de l'animation chez Clément d'Alexandrie
NRT 111/3 (1989) p. 389-416
Autor : Laura RIZZERIO
Clément se montre un disciple de son temps en ce qui concerne l'embryologie. Sa réelle nouveauté fut de reproposer la tripartition platonicienne à la lumière de la Révélation chrétienne; l'élément surnaturel est uni aux éléments naturels par une liaison très étroite et essentielle; cette théorie lui permet d'affirmer que l'être humain est animé dès le premier moment de sa conception, car pas de vie végétative sans la présence de l'âme intellective, ni d'âme intellective sans un appel de Dieu à une vie supérieure.

Los articulos de 1958 y 2003 están disponibles gratuitamente en formato PDF.

Artículos desde 2003 están disponibles en formato digital desde el portal de nuestro socio CAIRN.

Los números desde 2000 se pueden pedir en su versión impresa de nuestro sitio web o descargarse en formato digital desde el portal site CAIRN.

Usted está aquí : NRT › Artículos › Le problème des parties de l'âme et de l'animation chez Clément d'Alexandrie