• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Versión impresa : Masculin, féminin: le sens d'une tradition. À l'occasion du débat sur l'ordination des femmes - en la NRT

Búsqueda rápida

Newsletter

Suscribirse a nuestro newsletter trimestral:

La revista

La NRT sale cada tres meses publicada por un grupo de profesores del Institut d’Études Théologiques (I.É.T.), de la Facultad de Teología de la Compañía de Jesús en Bruselas.

leer más

Suscribir

    

 

Moulins-Beaufort

Hors-collection : L'Eglise face à ses défis

Mgr Eric de Moulins-Beaufort


Le livre de la rentrée: entre crise et espérance

Commandez-le ici

Masculin, féminin: le sens d'une tradition. À l'occasion du débat sur l'ordination des femmes

Leer el artículo : Masculin, féminin: le sens d'une tradition. À l'occasion du débat sur l'ordination des femmes
NRT 117/2 (1995) p. 199-216
Les débats contemporains concernant la légitimité d'une ordination des femmes au sacerdoce ministériel peuvent être l'occasion très bénéfique de s'interroger sur la manière dont la révélation biblique orchestre et pense la distinction du masculin et du féminin. Celle-ci entre en effet dans une grande cohérence qui, perçue intuitivement jusqu'à ce jour, a servi de référence et d'appui à la tradition de l'Église déclarée normative. C'est cette cohérence, qui traverse le coeur de la confession de foi, qui doit être aujourd'hui mise au jour pour que soient explorées les richesses de sens anthropologique et théologique que contient sur ce sujet la tradition biblique.

Los articulos de 1958 y 2003 están disponibles gratuitamente en formato PDF.

Artículos desde 2003 están disponibles en formato digital desde el portal de nuestro socio CAIRN.

Los números desde 2000 se pueden pedir en su versión impresa de nuestro sitio web o descargarse en formato digital desde el portal site CAIRN.

Usted está aquí : NRT › Artículos › Masculin, féminin: le sens d'une tradition. À l'occasion du débat sur l'ordination des femmes