L'animation de l'embryon humain chez Maxime le Confesseur

Leer el artículo : L'animation de l'embryon humain chez Maxime le Confesseur
NRT 111/5 (1989) p. 693-709
Au VIIe s., au plus fort d'une crise politico-théologique qui met en jeu l'existence même de l'empire byzantin, Maxime le Confesseur se penche sur l'animation de l'embryon, montrant les liens indissolubles entre cette question et l'intégrité de la foi. Contre les origénistes d'une part, et les monophysites d'autre part, Maxime défend la «voie médiane et royale de nos Pères»: l'homme est une «nature composée»; ni l'âme ni le corps n'ont d'existence indépendante: ils viennent à l'existence en même temps, au moment de la conception, et n'existent qu'en fonction de l'hypostase (personne) humaine qu'ils constituent. C'est la synthèse la plus vigoureuse en faveur de l'animation â la conception et celle qui fonde la doctrine orthodoxe sur la question.
Leer el artículo : L'animation de l'embryon humain chez Maxime le ConfesseurLeer el artículoEste número no está disponible para su compra en el Cairnleer en línea

Los articulos de 1958 y 2003 están disponibles gratuitamente en formato PDF.

Artículos desde 2003 están disponibles en formato digital desde el portal de nuestro socio CAIRN.

Los números desde 2000 se pueden pedir en su versión impresa de nuestro sitio web o descargarse en formato digital desde el portal site CAIRN.

© NRT, all rights reserved - Nouvelle Revue Théologique, Boulevard Saint-Michel 24 - 1040 Bruxelles - Tél. +32 (0)2 739 34 80 - secretariatnrt.be

Printed from : www.nrt.be