Le Corps, lieu de ce qui nous arrive. Approches anthropologiques, philosophiques, théologiques

(éd.) Pierre Gisel
Teología - Census taker : Jean Radermakers s.j.
Encore un ouvrage sur le corps humain qui reprend les Actes d'un 3e cycle de théologie systématique des Facultés théologiques de Suisse romande (Lausanne, Fribourg, Genève, Neuchâtel). La multiplicité des contributions explique l'aspect moins structuré de ce volume par rapport aux deux essais précédents. La cohérence y est plus floue et les différentes approches des dix-neuf A., protestants et catholiques, expriment des réalités davantage formelles, malgré leur richesse. La préface éditoriale est due à la plume de P. Gisel (Lausanne), directeur du projet «Corps, rite, guérison», avec G. Vergauwen (Fribourg). Nous y trouvons les lignes directrices de l'ouvrage: le rite, la guérison, le corps comme lieu de l'existence et de ses avatars, une mise en perspective pour aujourd'hui, le corps dans l'histoire de l'Occident chrétien.
Impossible de rendre compte de toutes les contributions. Une 1ère partie se demande «comment le corps interroge les savoirs»: chamanisme (R.N. Hamayon), rite magique (S. Mancini), communauté charismatique (Ph. Gonzalez, Chr. Monnot), santé et spiritualité (I. Rossi). Intéressant est, dans la 2e partie, «Mise en scène du corps», l'essai sur le corps des «Messies» aux livres de Samuel (Ph. Lefebvre). La 3e partie apporte des éléments de choix à partir de l'économie chrétienne du salut (A. Dartigues), à propos du «corps ecclésial» (B.-D. de La Soujeole), de la personne (G. Vergauwen) et de l'expérience de la limite (J.-D. Kaestli, Cl. Clivaz). La 4e partie s'attache aux défis contemporains, avec une réflexion sur la mort naturelle (B.N. Schumacher) et sur «ce qui traverse le corps» (P. Gisel). Une liste des auteurs et un index permettent de s'y retrouver.
Beaucoup de vues suggestives et des orientations intéressantes dans ce volume, mais celui-ci donne l'impression de pensées foisonnantes ou éparses plutôt que celle d'une recherche concertée et centrée sur une perception de la réalité corporelle de l'homme. Les aspects théologiques de la réflexion n'interviennent que de manière sporadique. Certes, «l'ouverture» de P. Gisel donne quelques indications pénétrantes, mais l'ensemble demeure quelque peu disparate. - J. Radermakers sj

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80