Thomas et les forces du mal

Jean-Jacques Fauconnet
Filosofía - Census taker : Pascal Ide

Curé dans le diocèse d’Agen (Lot-et-Garonne) et prêtre depuis 1983, l’A. fait dialoguer le jeune Thomas qui commence des études supérieures, avec Antoine, un prêtre plus âgé qui, comme l’A., est apiculteur à ses heures, et cela depuis trois livres. Alors que le premier, Thomas et les abeilles (2015), montre le bien-fondé de certains éléments de sagesse traditionnelle (l’A. est passionné des techniques anciennes de travail sur bois), et que le deuxième, Thomas et le garçon pas tout à fait comme les autres (2017), aborde les questions autour du baptême, ce nouveau livre affronte, ainsi que le dit le titre, la question du mal. C’est ainsi qu’il traite en de brefs chap. du péché originel et du péché actuel comme la haine, du démon et de la possession, du spiritisme et de la gnose, etc. La forme est toujours dialoguée, le style toujours alerte, les références, bibliques, mais aussi (un peu) philosophiques ou théologiques.

Assurément, le lecteur théologien et même un peu formé n’y apprendra rien, d’autant qu’aucune bibliographie, même de quelques sources comme le Catéchisme de l’Église catholique, n’est proposée ; les seules références sont internes (renvoi aux deux autres livres) ; l’Écriture est peu citée. Certains choix laissent d’autant plus perplexe que l’A. ne les justifie guère, ni n’offre à son lecteur la possibilité d’explorer d’autres voies : le démon comme non-personne (p. 27), le baptême (et non la confirmation) correspondant à l’initiation (p. 37), etc. Surtout, on n’en finira pas de noter les jugements approximatifs : la philia confondue avec l’amor amicitiae versus amor concupiscentiae (p. 33), l’interprétation de la sexualité par Augustin (p. 42), la critique sans nuance de l’adage « Hors de l’Église pas de salut » (p. 80) ; pour ne pas dire erronés : le péché originel égalé à l’inclination au mal (chap. 4) ou à la centration sur soi (p. 137), la matérialité des esprits selon les Anciens (p. 51), la cause de la possession identifiée au pacte satanique (p. 57), la critique des dons préternaturels (p. 92), etc. — P. Ide

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80