Une brève histoire de l'Église. Le cas français, IVe-XXIe siècles

Françoise Hildesheimer
Historia - Census taker : Bernard Joassart s.j.
Avant d'aborder cet ouvrage, il convient d'avoir bien à l'esprit la perspective de l'A. : écrire une « simple histoire qui, à l'écart de toute visée apologétique, résiliente ou culpabilisante, ne veut ni célébrer ni condamner, mais simplement faire son office qui est de constater pour expliquer, sinon comprendre ; car si l'avenir peut dépendre de notre capacité à se souvenir, l'histoire réclame plus que jamais ses droits » (p. 8). Cela dit, le propos de F. Hildesheimer était une gageure. D'autant que dans le cas français, au fil des siècles, plus que jamais la tension entre l'universalité à laquelle le message évangélique prétend et l'Hexagone où le gallicanisme finit par devenir une pièce maîtresse de l'échiquier ecclésial, fut particulièrement forte, et que le décentrement de l'Église de l'Europe vers les jeunes continents et les crises récentes pourraient faire croire à une faillite presque irrémédiable, en particulier précisément en France. Le lecteur sera sans doute parfois un peu dérouté par le parcours proposé par l'A. qui n'apparaîtpas toujours strictement chronologique. Non que la chronologie ait été gommée, mais l'A. a souvent privilégié le développement de thèmes sur la longue durée ; un exemple parmi tant d'autres : l'approche critique de la Bible et ses conséquences sur la compréhension et l'expression de la foi chrétienne qui s'étale sur plusieurs siècles. L'A. a-t-elle réussi son entreprise ? On sait qu'une synthèse est toujours un exercice périlleux. Au fil de la lecture, on pourra toujours trouver que telle ou telle approche mériterait un autre traitement. Le point quelque peu problématique est sans doute que l'on ne perçoit pas nécessairement très exactement à quel public l'A. s'adresse ; par ailleurs, celle-ci me paraît présupposer une culture relativement étendue dans le chef de son lecteur. Or, il faut bien constater que l'histoire, générale comme religieuse, est souvent fort ignorée. C'est sans doute un des maux les plus tristes de notre temps. De là à faire de l'histoire simpliste, on ne saurait y encourager aucun historien qui tente de faire son métier honnêtement.On appréciera, outre la chronologie détaillée des p. 445-457, la bibliographie générale qui inclut notamment certaines réflexions plus générales, en particulier le passage consacré à l'« Historiographie : de l'histoire ecclésiastique à l'histoire religieuse » (p. 439-442) qui expose les grandes étapes de la manière dont l'« Histoire de l'Église » fut traitée au fil du temps.Un livre, parmi tant d'autres qui traitent du sujet, mais qui, à sa manière, aidera à connaître et surtout à comprendre. - B.J.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80