• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Version imprimable : Études Charles Journet. Ses frontières sont la charité. L'Église Corps du Christ et Lumen Gentium - dans la NRT

Recherche rapide

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter trimestrielle :

La revue

La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de l’Institut d’études théologiques, Faculté de théologie de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

Lire la suite

Rejoignez-nous

    

 

Moulins-Beaufort

Hors-collection : L'Eglise face à ses défis

Mgr Eric de Moulins-Beaufort


Le livre de la rentrée: entre crise et espérance

Commandez-le ici

Études Charles Journet. Ses frontières sont la charité. L'Église Corps du Christ et Lumen Gentium

NRT 136/4 (2014) p. 670
Recenseur : de Longcamp
Diriart A., Études Charles Journet. Ses frontières sont la charité. L'Église Corps du Christ et Lumen Gentium, coll. Études Charles Journet, Paris, Lethielleux & DDB, 2011, 15x24, 623 p., 39 €. ISBN 978-2-249-62139-0
Cet ouvrage est le fruit d'une thèse couronnée en 2009 par le prix Henri de Lubac. La 1e partie est consacrée à l'analyse des concepts clé de l'ecclésiologie de Lumen Gentium et particulièrement celui de «corps du Christ». À partir d'une analyse extrêmement serrée des Actes du Concile, l'A. montre toutes les réticences et réflexions des Pères conciliaires vis-à-vis de cette notion. À la fin du 2e chap., elle pose un élément essentiel pour la suite de son étude: la question de l'appartenance à l'Église.
L'A. s'attaque, dans une 2e partie à une analyse philosophique des relations de l'âme et du corps et à l'impact de ces présupposés philosophiques sur l'ecclésiologie de la Réforme et de la contre-Réforme. Étant donné la place que Journet accorde à la métaphysique et à l'anthropologie de Thomas d'Aquin, on aurait attendu une étude plus exhaustive de la pensée du Docteur Commun. De même, l'analyse de la pensée réformée nous paraît un peu rapide. Tout cela contribue à une certaine insatisfaction du lecteur.
Ce n'est qu'en abordant la dernière partie sur l'ecclésiologie de Journet que l'on comprend l'intérêt majeur de cette 2de partie: faire le lien entre le Concile et l'apport théologique du cardinal suisse, ce qui n'est d'ailleurs pas sans poser question. on retrouve dans cette partie l'énergie et la précision d'analyse qui caractérisait le début de l'ouvrage. L'A. rend compte, pas à pas, de l'apport de Journet à une ecclésiologie de l'Église-corps. Le dernier chapitre analyse avec beaucoup de pertinence la question de l'appartenance à l'Église du point de vue de l'acte et de la puissance. D'aucuns pourraient en être agacés, mais il n'en demeure pas moins que ce chap. 6 fournit de vrais éléments de réflexion qui peuvent avoir d'intéressantes implications pratiques dans les domaines du dialogue interreligieux et de l'évangélisation.
On ne peut que saluer l'immensité du travail. La précision de l'étude de LG et des écrits du Card. Journet. on ne peut que faire sienne l'intention de l'A. de contribuer à une «rethéologisation» de l'ecclésiologie. Sans quoi, la théologie de l'Église risquerait de retomber dans une conceptualisation stérile. Mais il aurait été très intéressant que l'A. prenne un peu plus de distance critique par rapport à son théologien et questionne plus en profondeur l'utilisation que fait Journet de l'anthropologie thomiste et le bien-fondé de son application à l'ecclésiologie.
Quoi qu'il en soit, c'est un thème passionnant de discussion qui est ouvert ici avec brio. - G. de Longcamp csj
Vous êtes ici : NRT › Recensions › Études Charles Journet. Ses frontières sont la charité. L'Église Corps du Christ et Lumen Gentium

nouvelle collection

Questions d'actualité