• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Version imprimable : Abram to Abraham. A Literary Analysis of the Abraham Narrative - dans la NRT

Recherche rapide

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter trimestrielle :

La revue

La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de l’Institut d’études théologiques, Faculté de théologie de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

Lire la suite

Rejoignez-nous

    

 

Moulins-Beaufort

Hors-collection : L'Eglise face à ses défis

Mgr Eric de Moulins-Beaufort


Le livre de la rentrée: entre crise et espérance

Commandez-le ici

Abram to Abraham. A Literary Analysis of the Abraham Narrative

NRT 140/1 (2018) p. 137
Recenseur : Luciani
Grossman J., Abram to Abraham. A Literary Analysis of the Abraham Narrative, coll. Das Alte Testament im Dialog, 11, Berne, Peter Lang, 2016, 15x22, 570 p., 104,30 €. ISBN 978-3-0343-2077-1

À quelques mois d'intervalle, et indépendamment l'une de l'autre, deux volumineuses études narratives sont publiées sur le cycle d'Abraham. L'une, en français, est due à la plume d'André Wénin (Abraham ou l'apprentissage du dépouillement, Gn 11,27-25,18), bien connu de nos lecteurs (voir recension infra, p. 140). La seconde que nous présentons ici est écrite par un jeune professeur de l'Université Bar Ilan (Israël), spécialiste en théorie littéraire (comme Wénin) et en sociolinguistique. À une structure chiastique du cycle d'Abraham qui place Gn 16 (la naissance d'Ismaël et le renvoi d'Hagar) au centre, l'auteur préfère une organisation qui pivote autour de Gn 17 (l'alliance de la circoncision et le changement de noms des protagonistes, Abram et Saraï ; d'où le titre de l'ouvrage), mais qui du coup se referme avec la généalogie de Nahor (A' : Gn 22,20-24) et n'englobe pas les chapitres finaux du cycle jusqu'à la mort du patriarche. Grossman justifie son choix en notant que Gn 23,1-25,18 remplit une fonction de transition et concerne davantage les générations suivantes. Cette option, différente de celle que prend l'exégète de Louvain, est sujette à discussion. Quoi qu'il en soit, l'auteur reste cohérent en ne conduisant son commentaire que jusqu'en 22,24 et en s'efforçant d'honorer les parallélismes mis en lumière par sa structuration du texte (ABCDEFG H G'F'E'D'C'B'A') dont - faute de place - je ne présente ici qu'un échantillon très partiel : B (11,27-32 : Abram se sépare de son père) // B' (22,1-19 : Abraham se sépare de son fils) ; E (14,1-24 : Lot est sauvé de la captivité) // E' (19,1-37 : Lot est sauvé de la destruction de Sodome). Cette disposition en diptyque centrée sur l'alliance et la circoncision (H : 17,1-27), reflète non seulement les deux étapes de l'évolution du patriarche (acceptation de l'autorité divine puis implication plus directe dans le projet divin), mais elle permet aussi de mettre en lumière deux thèmes majeurs qui unissent l'ensemble du cycle : celui de la bénédiction nationale et celui de la bénédiction morale. Selon l'A., ces thèmes expriment la dualité principale du récit. Abraham y est décrit comme un personnage complexe qui parvient à fonder une nation liée par alliance avec Dieu en même temps qu'il maintient une certaine exigence morale en apprenant à ses descendants à garder les chemins de Yhwh en accomplissant ce qui est charitable et juste (voir p. 513). Même si cette dimension morale paraît moins évidente à la lecture de certains passages du récit d'Abraham, on apprendra beaucoup de cette analyse très fouillée. - D. Luciani
Vous êtes ici : NRT › Recensions › Abram to Abraham. A Literary Analysis of the Abraham Narrative

nouvelle collection

Questions d'actualité