• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Version imprimable : Du Puits à la source. Lire les évangiles à la lumière de la tradition juive - dans la NRT

Recherche rapide

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter trimestrielle :

La revue

La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de l’Institut d’études théologiques, Faculté de théologie de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

Lire la suite

Rejoignez-nous

    

 

Moulins-Beaufort

Hors-collection : L'Eglise face à ses défis

Mgr Eric de Moulins-Beaufort


Le livre de la rentrée: entre crise et espérance

Commandez-le ici

Du Puits à la source. Lire les évangiles à la lumière de la tradition juive

NRT 140/2 (2018) p. 316
Recenseur : Luciani
Chartoire C., Du Puits à la source. Lire les évangiles à la lumière de la tradition juive, coll. Profac-Théo 127, Lyon, Profac, 2017, 15x21, 178 p., 16 €. ISBN 978-2-85317-150-2

Cet ouvrage - à l'origine, mémoire soutenu à la Fac. de théol. de Lyon - illustre le bénéfice d'une lecture biblique fécondée par la tradition d'autrui. Enregistrant, dans une 1re partie (« Pourquoi ? », p. 11-52), le changement de paradigme historique à propos de la façon dont judaïsme et christianisme se sont séparés/distingués, Corinne Chartoire montre, à partir de la halakhah de Mt et du calendrier de Jn, non seulement la légitimité, mais plus encore la nécessité d'une lecture des évangiles recourant aux traditions juives d'interprétation. Une 2e partie (« Comment ? », p. 53-110) expose les difficultés méthodologiques d'un tel recours : étendue et complexité du corpus à maîtriser ; question de datation des sources ; utilisation biaisée, partielle ou non contextualisée de ces traditions. Sur ces points de méthode se greffe, en outre, un questionnement théologique délicat mais inévitable concernant le rapport entre l'Église et Israël, avec les risques - à mon avis, souvent surévalués - qui s'y rapportent : exclusivisme, judaïsation, appropriation. Si l'on passe sur quelques généralisations abusives (p. ex., p. 58 : « le texte hébraïque trouvé à Qumrân est plus proche de la Septante et du Pentateuque samaritain que du texte massorétique »), ces deux premières parties, bien que sommaires, rendront service pour présenter le dossier et situer la problématique. Le tout se conclut par une mise en pratique sur un texte particulier : « Lecture de la rencontre de Jésus et de la Samaritaine en Jn 4,4-26 à la lumière de la tradition juive » (p. 111-150). Cette illustration confirme la difficulté de la tâche. Dans le cadre préalablement défini, le lecteur ne percevra pas toujours la pertinence de certaines données archéologiques et historiques fournies. Il aura également du mal à saisir comment l'A. - en citant, p. ex., Genèse Rabbah - parvient à éviter le piège de la datation des sources qu'elle a, elle-même, signalé. Enfin, il sera surpris par la prudence de certaines affirmations comme celle concernant le dénouement de l'épisode étudié : « La rencontre [au puits] ne se terminera pas par un mariage comme dans l'AT, mais par l'entrée dans une nouvelle alliance » (p. 123). Si ce ne sont pas l'Écriture et toute la tradition qui nous enseignent que l'alliance est bien un mariage, qui donc le fait ? L'ouvrage de Sandrine Caneri (Rencontre de Rebecca au puits, Cerf, 2014) à propos de la réception juive et patristique d'une autre rencontre au puits aurait sans doute mérité de figurer dans la bibliographie. - D. Luciani
Vous êtes ici : NRT › Recensions › Du Puits à la source. Lire les évangiles à la lumière de la tradition juive

nouvelle collection

Questions d'actualité