• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Version imprimable : Un nouveau visage d'Église. L'expérience des communautés locales à Poitiers - dans la NRT

Recherche rapide

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter trimestrielle :

La revue

La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de l’Institut d’études théologiques, Faculté de théologie de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

Lire la suite

Rejoignez-nous

    

 

Jubile de la NRT

JUBILÉ DE LA NRT
10/11 novembre 2019

Au « Forum Saint-Michel », 24 boulevard saint-Michel, 1040 Bruxelles


Célébrer la mémoire des 150 ans de la revue fondée en 1869 à Tournai et dégager les enjeux de la théologie francophone au XXIe siècle

Téléchargez le programme complet

Inscrivez-vous dès maintenant

Un nouveau visage d'Église. L'expérience des communautés locales à Poitiers

NRT 129/2 (2007) p. 309
Recenseur : Lebeau
Rouet A., Boone Ér., Bulteau G., Russeil J.-P., Talbot A. , Un nouveau visage d'Église. L'expérience des communautés locales à Poitiers, Bayard, Paris, 2005, 21x12, 251 p. , 15.90 €. ISBN 2-227-47518-2
Comme l'indique le sous-titre, ainsi que la pluralité de ces auteurs, ce livre est né d'une expérience. Prenant distance par apport aux constats d'une situation souvent évoquée - les églises qui se vident, les prêtres qui manquent -, il témoigne qu'à travers ses mutations, «le Corps de l'Église, comme tout vivant, s'adapte et s'accommode au nouvel environnement». Telle fut, depuis sept ans, l'option de l'archevêque de Poitiers, inaugurée par son prédécesseur à l'issue d'un premier synode diocésain et confirmée par le second, convoqué par Mgr A. Rouet. Il s'agissait donc, comme le souligne ce dernier, «d'opérer une véritable révolution copernicienne: passer de l'état de laïcs qui tournent autour du prêtre au statut de communautés réelles, responsables, avec un prêtre à leur service». Des communautés dont chaque membre «possède au moins une qualité, un charisme qu'il a reçu (1 Co 4,7) pour le bien de tous» (1 Co 12,7).
Il ne s'agit pas pour autant de faire «une Église sans prêtre», mais de mettre en valeur d'autres modalités d'exercice du ministère presbytéral. La création de communautés locales auto-responsables met en effet en relief trois accents de ce ministère: la paternité dans la foi; la communion entre les diverses communautés dont le prêtre est le pasteur; son charisme d'être le Signe vivant de l'Autre, c'est-à-dire de signifier que la vie de la communauté se reçoit du Christ, Tête de l'Église (Ep 4,12-16). On ne remplace donc pas un prêtre par des laïcs dans une structure pensée par les prêtres, organisée par eux et faites pour eux. Confier des charges aux laïcs exige en effet d'inventer une autre structure. Ces pages, écrites en collaboration avec deux laïcs en responsabilité, et deux prêtres, l'un enseignant en ecclésiologie et l'autre en éthique sociale et politique, ne manqueront pas d'inspirer une évolution qui se cherche aujourd'hui un peu partout en Europe, en lui offrant un exemple des modalités concrètes de sa réalisation. - P.L.
Vous êtes ici : NRT › Recensions › Un nouveau visage d'Église. L'expérience des communautés locales à Poitiers

nouvelle collection

Questions d'actualité