• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Version imprimable : Une politique de la fragilité. Éthique, dignité et luttes sociales - dans la NRT

Recherche rapide

Avantage abonnés

Accès gratuit à tous les articles récents de la NRT sur le portail CAIRN !

CAIRN

Je m'abonne

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter trimestrielle :

La revue

La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de l’Institut d’études théologiques, Faculté de théologie de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

Lire la suite

Rejoignez-nous

    

IMPORTANT : nouveau compte bancaire/new bank account contact

Une politique de la fragilité. Éthique, dignité et luttes sociales

NRT 128/1 (2006) p. 135
Recenseur : Kasanda Lumembu
Poché F., Une politique de la fragilité. Éthique, dignité et luttes sociales, coll. La nuit surveillée, Paris, Cerf, 2004, 22x14, 257 p., 25 €. ISBN 2-204-07336-9
L'A. examine la question de la dignité humaine et des luttes sociales en cours actuellement. En effet, la pensée libérale sous ses différentes bannières - dont les nouvelles technologies et la mondialisation - n'a cessé de dématérialiser l'espace public et de pervertir les rapports sociaux en créant, outre l'illusion de proximité dans la communication, des ghettos de misère et de pauvreté où l'être humain est bafoué dans ce qu'il a de plus fondamental, à savoir sa dignité et son droit à la vie.
Pour délégitimer le discours dominant, Fr. Poché propose de dépasser les paradigmes éthiques et philosophiques marqués par l'interrogation sur l'être, le langage, la réflexion sur la conscience ou l'emmurement du sujet sur lui-même au profit d'une pensée qui se veut critique et ancrée dans la banalité humaine quotidienne, le «bruit du monde». Il s'agit de promouvoir ce qu'il nomme «l'anthropologie de contextualité».
Cette approche consiste dans le rejet de toute pensée formaliste située en dehors de l'espace et du temps. Elle s'inscrit dans la perspective des luttes sociales et de solidarité avec les opprimés. En d'autres termes, elle convie «à penser la concrétude situationnelle des atteintes à la dignité, afin d'apprendre à s'arracher au contexte social dans lequel les sujets sont plongés. Elle invite à dénouer les échecs de l'existence sociale par un travail de décontextualisation, de déconditionnement toujours à reprendre» (p. 230). Bien plus, «l'anthropologie de contextualité» n'entend pas seulement réfléchir «sur» l'opprimé, mais «avec» et «à partir de lui».
Cet ouvrage établit un état des lieux clairs quant au débat actuel sur les luttes sociales. Outre le souci de voir en l'opprimé un sujet, c.-à-d. un acteur social digne de parole et d'action, ce livre est une critique sans concession des paradigmes philosophiques sous-jacents à l'entreprise néolibérale. - A. Kasanda Lumembu.
Vous êtes ici : NRT › Recensions › Une politique de la fragilité. Éthique, dignité et luttes sociales

Dernier numéro paru :

Questions d'actualité