Le Roi Salomon. Un héritage en question. Hommage à J. Vermeylen, éd. Cl. Lichtert et D. Noquet

Col.
Écriture Sainte - Recenseur : Jean Radermakers s.j.
Il nous plaît d'ajouter ici notre admiration et notre gratitude pour l'oeuvre riche et féconde de Jacques Vermeylen à la suite des 24 collaborateurs de ce magnifique volume de mélanges, offerts par ses collègues, exégètes chevronnés de l'AT., qui présentent différents aspects de cette figure biblique de proue que fut le roi Salomon.Les biblistes Cl. Lichtert (Louvain-la Neuve) et D. Nocquet (Montpellier) se chargent de l'hommage au jubilaire et de la liste de ses travaux, témoins de sa personnalité solide et polyvalente. Quatre parties composent le volume. C'est d'abord Salomon dans l'histoire et l'AT: ses relations avec les voisins d'Israël (J. Briend, Paris), la naissance du royaume du Nord (J.-L. Ska, Rome), l'histoire du temple de Jérusalem face aux sanctuaires locaux (D. Noël, Paris), l'interprétation de Yedidyah, surnom du roi en 2 S 12 (St.L. McKenzie, Memphis), l'ambiguïté du personnage d'après les auteurs deutéronomistes (Th. Römer, Lausanne), une réflexion sur l'historiographie (P. Gibert, Lyon), Abraham interprété comme figure royale (O. Artus, Paris), le sanctuaire selon l'écrit sacerdotal (Chr. Nihan, Genève).
La 2e partie développe d'autres figures bibliques de la royauté diffractées par le prisme Salomon: Bethsabée dans le récit de 2 S et 1 R (A. Wénin, Louvain-la Neuve), la double image sapientielle en 1 R 2-11 (W. Vogels, Ottawa), l'Adam royal (J.-P. Sonnet, Rome), une analyse des songes du roi en 1 R 3,1-15 et 9,1-9 (Cl. Lichtert, Louvain-la Neuve), les héritiers Roboam et Jéroboam en 1 R 12 (E. Di Pede, Metz), l'unité prophétique d'Israël et de Juda en 1R 13,1-34 (D. Nocquet, Montpellier).
Les relectures bibliques et patristiques sont étudiées dans la 3e partie: P.-M. Bogaert (Louvain-la-Neuve) présente la fille de pharaon et l'arche du Seigneur selon Rois et Chroniques; Ph. Abadie (Lyon) reprend le thème du roi sage évoluant vers le bâtisseur du temple dans les Chroniques; E. Cuvillier (Montpellier) écoute les critiques de l'évangile matthéen à propos de la royauté et de la sagesse humaine et Ph. Henne (Lille) étudie la figure du «roi plein de sagesse» chez les Pères de l'Église à partir de Mt 12,42. La 4e partie s'attache à la façon dont Salomon est perçu dans la culture théologique et littéraire. Ainsi Fr. Mies (Namur) institue un parallèle entre Job et Salomon selon Blaise Pascal, puis J.-L. Blaquart (Lille) étudie les enjeux théologiques du récit du «jugement de Salomon»: la sagesse mise à l'épreuve, J. Bernard (Lille) s'interroge à propos de la présentation de David et Salomon en catéchèse; Ph. Weber (Bruxelles) rencontre le Salomon «artiste» dans les oratorios de cour des XVIIe et XVIIIe siècles et J.-Fr. Grégoire (Waterloo) compare le récit du livre des Rois au roman américain de Romain Gary où un certain Mr Salomon se prend pour Dieu.
Enfin, B. Van Meenen (Bruxelles) se demande «à quoi servent les exégètes»: une réflexion sur la multiplicité des interprétations, avec une question, pertinente au demeurant: «En quoi l'exégèse atteste-t-elle ce qui lui manque quand elle interprète les textes?» Initier au manque dont le texte est la trace , n'est-ce pas aussi la tâche des exégètes? (p. 477). Cette dernière intervention est à méditer par les intéressés de tout bord.
L'ensemble du livre consacré à Jacques Vermeylen se situe à la hauteur du patient travail du jubilaire: accueil et critique de la lettre et de l'histoire dont elle se fait l'écho, ouverture à la transcendance du message, souci du lecteur et de ses exigences. Cet ouvrage est plus qu'un recueil de mélanges. Il représente un sondage de valeur sur une figure-clé de la Bible étudiée sous de multiples aspects. C'est en même temps une réflexion sur l'exégèse contemporaine souvent foisonnante, permettant de distinguer divers niveaux dans l'approche des textes scripturaires. En l'éditant, Lessius rend un signalé service aux exégètes et à leurs lecteurs. - J. Radermakers sj

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80