Théologie et platonisme au XIIe siècle

Laurent Lemoine
Théologie - Recenseur : Hubert Jacobs
Dès les débuts du christianisme, platonisme et foi chrétienne se sont rencontrés. Un renouveau de ce débat se fit jour au XIIe siècle, et des maîtres brillants et combatifs s'y affrontèrent. L'École de Chartres fut un lieu particulièrement vivant de ce platonisme latin qui porta sur Platon le regard que le siècle suivant allait réserver à Aristote. À dire vrai, dès l'Antiquité, la notion de platonisme a été chose fort complexe, et la pensée du fondateur de l'Académie se revêtit au cours des siècles d'expressions multiples. Il faudra attendre la Renaissance pour que l'Occident latin fût en mesure de retrouver l'intégralité de l'oeuvre de Platon.
Sur tous ces points, bien sûr, comme sur l'existence même d'une École de Chartres, les points de vue des historiens divergent. L'auteur fait le point de ces recherches, présente les grands écrits des chartrains, les différents auteurs et leur thèmes principaux. Une pensée originale s'y découvre, héritière du passé par un certain nombre d'intermédiaires, directs ou indirects, où platonisme et néoplatonisme se distinguent et se mêlent en tendances variées et complexes. Malgré sa richesse, l'École de Chartres n'a guère connu de postérité. Sa subtilité ne parvint pas, en effet, à faire le poids face à la puissance des doctrines du XIIIe siècle. La contradiction entre platonisme cosmologique et néoplatonisme mystique, en l'absence de l'oeuvre de Platon lui-même, ne put être surmontée et laissa le champ vide au triomphe d'Aristote. Aujourd'hui pourtant on assiste à une redécouverte de cette École à laquelle le présent ouvrage constitue une précieuse initiation. - H. Jacobs, S.J.

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80