• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Versione stampabile : Homosexualidad y matrimonio. Estudio sobre la jurisprudencia y la doctrina canónica - nella NRT

Ricerca

Newsletter

Iscrivetevi alla nostra newsletter

La rivista

Revista pubblicata ogni tre mesi da un gruppo di docenti dell’Istituto di Studi Teologici (Institut d'Études Théologiques, Facoltà di teologia della Compagnia d

Continua

Iscrivetevi

    

 

Jubile de la NRT

JUBILÉ DE LA NRT
10/11 novembre 2019

Au « Forum Saint-Michel », 24 boulevard saint-Michel, 1040 Bruxelles


Célébrer la mémoire des 150 ans de la revue fondée en 1869 à Tournai et dégager les enjeux de la théologie francophone au XXIe siècle

Téléchargez le programme complet

Inscrivez-vous dès maintenant

Homosexualidad y matrimonio. Estudio sobre la jurisprudencia y la doctrina canónica

NRT 128/3 (2006) p. 463
Recensore : Malvaux
Peña García C., Homosexualidad y matrimonio. Estudio sobre la jurisprudencia y la doctrina canónica, coll. Estudios, 86, Madrid, Univ. Pont. Comillas, 2004, 24x17, 511 p.. ISBN 84-8468-107-6
L'homosexualité est devenue aujourd'hui un fait social largement reconnu, voire revendiqué. C'est un phénomène complexe, au sujet duquel existe un large débat doctrinal et scientifique, qui remet profondément en question la manière traditionnelle d'envisager cette situation, y compris au sein de l'Église catholique. Ce débat affecte inévitablement le droit canon du mariage, qui a subi une profonde évolution à ce propos.
Dans ce contexte, on ne peut que se réjouir de la parution du remarquable ouvrage recensé ici, fruit d'une thèse de doctorat en droit canonique à l'université Comillas de Madrid. L'A. a structuré sa réflexion sur l'homosexualité et le mariage en trois temps.
Une première partie de l'ouvrage introduit au thème même de l'homosexualité. Après un bref parcours historique, l'A. présente la position de l'Église, qui distingue l'attitude à adopter vis-à-vis des personnes à tendance homosexuelle, du comportement homosexuel proprement dit et des initiatives légales visant à normaliser ce comportement. Elle s'attache ensuite à préciser le concept même d'homosexualité et en esquisse une typologie. Elle présente encore différentes approches de l'origine de l'homosexualité (biologique, génétique, socio-anthropologique). Dans une seconde partie, l'A. parcourt de manière très détaillée la jurisprudence de la rote romaine et d'autres tribunaux ecclésiastiques sur la question, ces quarante dernières années. Avant Vatican II, l'homosexualité n'était pas de soi une cause de nullité. Aujourd'hui, elle est généralement considérée per se comme cause de nullité, du chef d'incapacité d'assumer les obligations essentielles du mariage (c. 1095, 3). Cela suppose cependant qu'il existe une claire prédominance de l'orientation homosexuelle. De même, la perpétuité de l'homosexualité reste requise, selon la rote, pour qu'on puisse parler d'une véritable homosexualité.
Par ailleurs, on constate une évolution du traitement par la rote des questions relatives à l'homosexualité. On relève notamment le passage d'une terminologie péjorative à la reconnaissance de l'homosexualité comme une condition de la personne. Cependant, celle-ci est encore considérée comme une anomalie et un désordre psycho-sexuel. La jurisprudence des autres tribunaux ecclésiastiques examinés varie d'un pays à l'autre. Les tribunaux espagnols restent fort dépendants de la rote romaine. Les tribunaux britanniques, par contre, témoignent généralement d'une attitude plus respectueuse envers les homosexuels, ainsi que d'une plus grande ouverture pour reconnaître l'antériorité de l'homosexualité par rapport au mariage.
Une dernière partie permet à l'A. d'opérer une synthèse doctrinale à propos de la relevance juridique de l'homosexualité comme cause de nullité matrimoniale. Elle y relève notamment la nécessité de donner un traitement authentiquement chrétien au fait même de l'homosexualité, en témoignant charité et respect à l'égard de la personne homosexuelle et en évitant tout préjugé à son égard. En ce sens, l'homosexualité apparaît comme une cause de nature psychique rendant incapable d'assumer les obligations du mariage, sans qu'il soit nécessaire de parler à son propos de psychopathologie ou de trouble mental. Cependant, la jurisprudence devra encore affiner son approche de la question, en distinguant davantage la condition homosexuelle du comportement homosexuel proprement dit.
L'A. n'hésite pas également à prendre position, par exemple pour estimer superflues les requêtes d'antécédence et de perpétuité de l'homosexualité, dans la mesure où l'orientation sexuelle de la personne trouve son origine antérieurement à la puberté et est fondamentalement irréversible. L'essentiel est donc de déterminer si le sujet présente ou non une véritable condition homosexuelle.
La précision du propos réservera l'ouvrage aux spécialistes. L'actualité et l'importance du sujet nous poussent cependant à plaider pour la parution d'un ouvrage plus modeste, présentant de manière accessible l'essentiel de la thèse pour un plus large public. - B. Malvaux sj
Siete qui NRT › Recensioni › Homosexualidad y matrimonio. Estudio sobre la jurisprudencia y la doctrina canónica

nuova collezione

Questioni di attualità