• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Versione stampabile : Newman et Blondel : Conscience et intelligence - nella NRT

Ricerca

Newsletter

Iscrivetevi alla nostra newsletter

La rivista

Revista pubblicata ogni tre mesi da un gruppo di docenti dell’Istituto di Studi Teologici (Institut d'Études Théologiques, Facoltà di teologia della Compagnia d

Continua

Iscrivetevi

    

 

Jubile de la NRT

JUBILÉ DE LA NRT
10/11 novembre 2019

Au « Forum Saint-Michel », 24 boulevard saint-Michel, 1040 Bruxelles


Célébrer la mémoire des 150 ans de la revue fondée en 1869 à Tournai et dégager les enjeux de la théologie francophone au XXIe siècle

Téléchargez le programme complet

Inscrivez-vous dès maintenant

Newman et Blondel : Conscience et intelligence

NRT 136/3 (2014) p. 514
Recensore : Burton
Beaumont K., Coutagne M.-J., de Cointet P., (dir.), Newman et Blondel : Conscience et intelligence, coll. Studium Notre-Dame de Vie, Paris, Parole et Silence, 2012, 14x21, 298 p., 21 €. ISBN 978-2-88918-093-6
Douze théologiens sont convoqués ici pour éclairer les rapports supposés entre deux penseurs presque «contemporains» (Blondel, né en 1861, défendait sa thèse L'Action en 1893 tandis que La Grammaire de l'Assentiment était publiée en 1870. Blondel n'a «connu» Newman qu'indirectement via Léon Ollé-Laprune et Brémond - voir l'inédit de Blondel p. 282). Mais, comme le souligne le Card. Poupard dans une préface développée et situant bien le contexte, l'un et l'autre «n'ont eu de cesse que d'aller vers la vérité tout entière qu'est le Christ, voie, vérité et vie, (…) de suivre leur conscience, et d'en témoigner, de toute leur intelligence» (p. 9).
Pour le lecteur francophone, peut-être peu familier de Newman, les cinq premières contributions le présentent comme: «théologien et guide spirituel», déployant «Les quatre dimensions (cognitive, morale, religieuse et affective) de la conscience», «Newman et la raison de l'esprit vivant», «La foi chez Newman: principe et développement», «Intelligence et formation de la conscience dans L'idée d'Université de Newman» et encore «Newman comme tertium datum entre Blondel et Gilson?» La difficulté sémantique du vocabulaire newmanien de la «conscience» (entendons la conception «éthico-religieuse» de la conscience selon la «traduction» de M. Nédoncelle) et de l'«intelligence» n'a pas empêché la recherche plus délicate, si pas d'une influence, au moins de «consonances» de fond entre les deux auteurs. Les titres en témoignent: «Newman, Blondel et l'apologétique», «Rencontres newmaniennes dans la philosophie de l'action», «La pensée « en excès »: la conscience chez Blondel, échos newmaniens», «La conscience et l'affirmation de Dieu: de Newman à Blondel». Mais le dernier texte «La conscience comme libre examen de la destinée humaine», malgré la consultation minutieuse des Archives Blondel et une analyse de L'Action, ne signale ni ne mentionne aucune trace newmanienne.
La postface, du président de l'Académie catholique de France, célèbre Newman et Blondel comme ayant rendu, l'un et l'autre «hommage au dynamisme de la pensée chrétienne». Deux bibliographies importantes clôturent utilement cet ouvrage. - J. Burton sj
Siete qui NRT › Recensioni › Newman et Blondel : Conscience et intelligence

nuova collezione

Questioni di attualità