Bernanos, l'angoscia redenta. La santità cristiana come risposta all'angoscia di un' epoca

M. Ballarini
Filosofía - Census taker : Bruno Clarot s.j.
Bernanos est un écrivain devant lequel il est difficile de demeurer indifférent, car on l'aime ou on le referme en haussant les épaules. À part le Journal d'un curé de campagne, tous ses écrits ont divisé l'opinion et les critiques. Ses personnages semblent souvent démesurés ou à côté du réel pour ceux qui ne voient que l'extérieur des hommes et des événements. Entre les deux guerres, Bernanos fut l'un des porte-drapeau du catholicisme avec Bloy, Péguy, Mounier, Maritain. Dans sa préface, G. Angelini note que G.B. a ouvert l'esprit de beaucoup de jeunes chrétiens italiens en les rendant plus libres, plus solidaires des petits et moins arrogants envers les incroyants.
Cette thèse de M. Ballarini, prêtre italien et spécialiste de Bernanos, arrive à point en étudiant chez lui l'angoisse rachetée, la sainteté chrétienne comme réponse à l'angoisse d'une époque. Ce travail fouillé et intelligent nous aide à découvrir un auteur qui reste toujours jeune, même dans notre monde où l'Église et la société ont tellement changé. Trop de gens se défient de Bernanos parce qu'ils le comprennent mal. Ayant reconnu dans le monde un fonds chrétien incapable de s'exprimer, G.B. nous ramène aux béatitudes, à l'esprit de pauvreté et d'enfance, à la communion des saints et à notre responsabilité envers les incroyants. Mais c'est surtout l'angoisse du monde actuel qui se reflète dans son oeuvre, avec le sens de la solitude humaine, une foi comprise comme abandon confiant, l'espérance surmontant le désespoir et enfin le péché comme refus de l'amour. Ses récits illustrent une théologie précise. Sa pensée fait corps avec son expression littéraire, de même qu'avec sa vie, sa fidélité à lui-même et sa solidarité avec son époque. Pour lui, le surnaturel se rencontre partout dans notre vie. Aussi Ballarini unifie les données biographiques, la correspondance, l'analyse des textes et montre comment tout interagit avec le vécu de l'écrivain et son milieu socio-culturel.
Pour ne pas alourdir le texte, un appendice de 36 pages fournit des indications sur les critiques qui accueillirent les grande oeuvres de Bernanos et les principaux thèmes de sa pensée. On ne peut que louer la profondeur de cette analyse par un admirateur qui ne s'aveugle pas sur les défauts de son héros. - B. Clarot, S.J.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80