Dieu, le diable et les idoles. Esquisses de théologie biblique

André Wénin
Sacra Scrittura - Census taker : Véronique Fabre
L'ouvrage est le fruit du remaniement de quelques articles publiés par l'A., prof. à l'Univ. cath. de Louvain. Le parcours - la toute-puissance de Dieu ; les idoles ; les anges et les démons - est fort instructif. Les images de Dieu, notamment celle de Dieu créateur, peuvent être détournées par la convoitise de l'homme, sachant que le coeur de la puissance de Dieu est la force fragile d'une parole au creux de laquelle se cache l'intense désir de vie pour tout vivant (cf. p. 13). C'est ainsi que l'homme, dans son désir totalisant, se forge des idoles évoquées par trois métaphores bibliques : le serpent, le veau d'or et la prostitution. Par la suite, l'A. souligne que « dans la séquence des deux Testaments de la Bible chrétienne, plus il est question de diable, moins les idoles font recette. Comme si le fait de nommer l'adversaire déclaré de Dieu et de le faire ainsi sortir de l'ombre reléguait au second plan les dieux qui s'abritent sous cette ombre pour mieux se faire passer pour Dieu » (p. 12). Le dernier chap., sur les anges et les démons, constate l'assimilation du serpent de l'Apocalypse à la figure de Satan et en souligne l'importance théologique : « Opposé au créateur dans le récit de l'Éden, ce serpent insolite contribue à mettre en évidence, par contraste, le projet de Dieu avec les humains (…). Ainsi, même quand il est question d'idoles ou de démons, c'est bien à esquisser une théologie biblique que s'emploie cet ouvrage » (p. 14-15). On en revient encore et toujours au fondement de Gn 1-3 : « Même si la figure du diable vient s'interposer, c'est toujours le désir humain, cette force vitale en lui, qui est le lieu de la tentation : celle de se réaliser à l'image d'un dieu fantasmé qui saurait tout, aurait tout, pourrait tout. Un dieu aux antipodes du Dieu de l'alliance » (p. 162). - V. Fabre

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80