Iglesia Comunidad Ministerios. Primer Congreso de Teología Pastoral, 5-9 de Junio del 2000, éd. F. Merlos Arroyo

Col.
Teologia - reviewer : Léon Renwart s.j.
Le but de ce Congrès est d'étudier le ministère pastoral de l'Église mexicaine, de clarifier son identité spécifique et ses catégories théologiques propres afin de les mettre en valeur, de les assumer et de répondre par là de la façon la plus crédible qu'il soit possible aux défis qui se rencontrent (Présentation). On trouve ici les conférences prononcées lors du Congrès, des études sur le ministère pastoral, des réflexions sur ses rapports avec la culture, les interventions des congressistes réunis en cercles d'étude et quelques documents complémentaires.
Le discours inaugural signale quatre thèmes, objets d'une attention spéciale: la multiplication des ministères «populaires », témoins du sensus fidelium et de sa créativité; l'exubérance des «mouvements » et les problèmes qu'ils causent aux structures traditionnelles; la légitimité de la place à reconnaître aux femmes, car elle se fonde sur un don de l'Esprit et non sur une gracieuse concession des mâles; le rôle ministériel qui revient à l'Église dans un monde en marche vers la globalisation. Dans la première conférence, Benjamín Bravo García présente les trois visages historiques successifs de la pastorale et leur fondement dogmatique. Un premier, dominant durant plus d'un siècle, s'appuyait sur le sacrement de l'Ordre pour réserver la pastorale aux seuls ministres ordonnés. Un second remit en valeur le baptême et le sacerdoce des fidèles, ce qui donna naissance à de nombreuses formes de mouvements ecclésiaux. Vint enfin, à notre époque, l'intérêt pour la koinonia, l'Églisecommunion, en remplacement de la vue pyramidale héritée des siècles précédents. José Sánchez étudie à partir des mêmes distinctions les présupposés dogmatiques sous-jacents à la pratique pastorale d'un diocèse de création récente, celui de Ciudad Gusmán. Francisco Gómez réfléchit semblablement aux problèmes que pose la pastorale dans une civilisation urbaine. Une autre conférence, traitant des processus de pastorale indigène, n'a fait l'objet que d'une brève mention; c'est dommage, vu les questions d'inculturation qui s'y posent sans doute de façon originale.
Ce qui fait le grand intérêt de ces pages, plus encore que le sérieux de leur recherche, c'est le réalisme de la démarche: il s'agit d'une doctrine de vie; c'est en s'efforçant de la vivre qu'on la comprend de mieux en mieux. - L. Renwart, S.J.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80