Il libro di Giobbe. Poesia come teologia

G. Kaiser Hans-Peter Mathys
Sacra Scrittura - Census taker : Jesús Asurmendi

Le titre, accompagné du sous-titre, met l'eau à la bouche. Travailler une oeuvre dont la qualité est reconnue dans sa dimension littéraire et/ou poétique et tirer des perspectives théologiques à partir du travail proprement littéraire est plus que louable. Ce n'est pas la première fois que les psaumes ont été ainsi contemplés. Dans un autre cadre, on se souvient de l'ouvrage de Lacocque et Ricoeur, Penser la Bible, dans lequel Ricoeur reprenait et retravaillait de son point de vue de philosophe les conclusions exégétiques de Lacocque. Le résultat était excellent.

Ce n'est pas tout à fait le cas dans cet ouvrage, traduit de l'allemand et fruit d'un séminaire à Bâle, de Kaiser et Mathys. Certes, il y a une abondance de références à des auteurs et à des philosophes, habituellement absente de l'immense littérature sur le livre de Job. Mais cela ne suffit pas à mon avis à honorer le propos annoncé. 146 p. sont consacrées par Kaiser à commenter la trame de l'oeuvre en puisant dans les ressources de la littérature et de la théologie, mais on ne voit pas comment la création littéraire est théologie quand elle s'empare d'un problème comme la souffrance ou le principe de la rétribution. L'A., partant du sens philologique de Job (« où est le/mon père »), en fait un fil conducteur de l'oeuvre. Il est difficile d'y adhérer. La dimension théâtrale du livre de Job aurait pu être travaillée dans la perspective de l'A. : en quoi cette oeuvre de théâtre (fût-il de théâtre lu et pas représenté) constitue-t-elle une véritable création théologique en tant que « théâtre » ? C'eût été un très bon filon à suivre. De même, les contrastes, voire les contradictions de Job que les A. traitent, entre autres, à la p. 86, auraient pu être mis davantage en valeur en suivant le texte de 17,3 quand Job demande à Dieu : « Engage-toi donc, sois ma caution auprès de toi. »

Les 20 dernières pages, dues à Mathys, présentent quatre excursus sur des points précis, serrés, clairs et classiques. On n'a pas fini de parler de Job ! - J. Asurmendi

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80