L'Évangile selon Matthieu. Jérusalem entre Bethléem et la Galilée. Essai

Jacques Cazeaux
Sacra Scrittura - Census taker : Jean Radermakers s.j.
Après avoir parcouru de nombreux récits du Premier Testament, l'A., docteur ès lettres, chercheur au cnrs et dont nous avons recensé avec éloge plusieurs ouvrages, toujours accompagnés d'une saveur personnelle, s'est attaché à commenter le Nouveau Testament. Les Actes des apôtres ont paru en 2008 (cf. NRT 133 [2011] 110); il aborde à présent l'évangile selon Matthieu. Le sous-titre annonce déjà sa perspective, attirant notre attention sur la signification des lieux: Jérusalem entre Bethléem et la Galilée. Un avant-propos sur «les Écritures d'Israël, coupe d'or et d'argile» désarçonne son lecteur d'entrée de jeu: pour lire correctement Matthieu, il faut avoir étudié la Genèse et s'être empli la mémoire de toute celle d'Israël: Jésus, fils de David, annonce le Royaume de Dieu. Prend alors le relais une introduction qui invoque le rouleau de la prophétie auquel Jésus vient se joindre. Comme nous l'avons fait dans notre commentaire (Bruxelles, IET, 19742), l'A. divise le texte de Mt en douze sections suivant l'alternance parole / action, suppléant par la parole des prophètes quand Jésus est encore enfant, puis les disciples poursuivant l'action du Maître. Le texte du commentaire se déroule sous la plume de l'A. avec sa verve coutumière et ses assertions à l'emporte-pièce, interpellant parfois le lecteur, fidèle à son talent de conteur qui donne à l'écriture évangélique un parfum particulier. Il suit en effet le texte matthéen, verset par verset, en le paraphrasant et en l'explicitant. Il discerne aussi une structure concentrique dans l'ensemble de l'évangile, suivant une technique proprement sémite. Sa conclusion générale touchant «l'énigme du temps» associe le prologue matthéen à sa conclusion, discernant que Jérusalem joue le jeu que l'Ancien Testament attribuait à l'Égypte: les impostures de la Ville s'opposent à la visite de la Galilée où Jésus ressuscité rassemble ses disciples afin de les envoyer par le monde. Et l'accomplissement des temps perdure jusqu'à ce jour, celui de notre lecture: «je suis avec vous, Emmanuel».Un commentaire à lire «comme un livre». Certains exégètes reprocheront à l'A. ses vues originales et insolites, mais les lecteurs persévérants y découvriront de précieuses pépites dont ils sauront faire bon emploi. - J. Radermakers sj

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80