L'ordre de l'esprit. Pascal et les limites de la philosophie

Nicolas Degroote
Filosofía - Census taker : Jean Burton s.j.
On connaît le mot de Pascal à propos de notre nature : « Ni ange, ni bête », mais comme ni l'un ni l'autre ne s'adonnent à la philosophie, il faudra s'interroger sur la distinction des trois ordres chez Pascal et situer la philosophie (laquelle ?) dans cette trilogie et par rapport à la théologie. Une cinquantaine de pages s'efforcent de clarifier la disposition qui a régi, avec bien des variantes dues aux critères invoqués, les publications des Pensées, de l'Entretien avec M. de Sacy, la Correspondance, l'Apologie… dans l'oeuvre « sceptique » de l'épistémologie pascalienne. Or, « Une partie du destin de la philosophie se joue chez Pascal dans les liens qu'il tisse entre le « coeur » et la « raison » » (p. 52). Préjudiciant à la résolution de la nature de ce lien et donc à l'importance de ces deux « ordres » de connaissance évoqués, peut-on supposer que l'on assigne à la position de Pascal une visée d'écrivain, de théologien, de vrai philosophe… ? Pour P. Ricoeur, Pascal est « en deçà » de la philosophie conçue comme pensée réflexive et conceptuelle. Pour d'autres (P. Sellier, H. Gouhier ou J.-L. Marion), il faut situer Pascal comme théologien ou « penseur religieux » : il est au-dessus de la philosophie entendue comme autonomie de la raison. D'autres encore, comme V. Garraud, situent Pascal comme doté d'une conception philosophique sans être réductible à celle de Descartes. Il est à côté de la philosophie pensée comme onto-théo-logique. (p. 31-32). On le voit, la réponse à la question de la situation et de l'autorité philosophique dans la pensée de Pascal par rapport à sa visée apologétique (que l'on peut estimer comme pertinente, si pas centrale) est pour le moins complexe et supporte des réponses nuancées. Des préalables doivent être établis autant que faire se peut : la relation interne entre les trois « ordres » d'abord et leur nature dans l'anthropologie chrétienne de Pascal, la place des textes ensuite, dans une édition encore questionnée. Car, s'il y a des « limites » au moment philosophique de la réflexion de Pascal, il n'est pas exclu pour autant. Mais nous sommes toujours invités à « penser à la fois à la misère et à la grandeur de la philosophie en perspective de la Foi ». Les pages extrêmement fouillées de ce livre représentent un examen autorisé et de premier ordre utile à toute approche ou approfondissement de la pensée subtile et savante de Blaise Pascal. - J. Burton s.j.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80