La grâce, histoires de liberté

Isabelle Chareire
Teologia - Census taker : Jean Burton s.j.
Le titre est beau. Pourtant, nous aurions choisi : Histoire des libertés. Il n'y a qu'une Histoire, conjointe à nos libertés. L'Histoire est celle, mouvementée, de l'insondable « pré-dilection » d'un Amour jamais repris, absolu, éternel, « avant la fondation du monde » (Ep 1,4), livré, trinitaire et « en prise » avec les libertés données en chaque destinée de la « chair humaine (…) et pour la multitude ». L'auteure le souligne : « Le christianisme pense cette tension vers l'au-delà de la chair comme suscitée par l'acte créateur divin en vue de l'accomplissement de l'Alliance entre Dieu et l'humanité ». Quatre volets s'offrent comme charpente de cette initiation « catéchétique » aux « jeux » de la Grâce, pour la joie de Dieu même. 1) La grâce et ses médiations (« grâce » à son Médiateur : le Christ, en qui s'instaure le rapport entre la créature et son Créateur) ; 2) l'existence chrétienne et ses vertus où il s'agit « de reconnaître que l'on est toujours précédé » et que l'événement du Salut ne dévoile le péché que parce que déjà il pardonne. La suite du Christ se vit « comme inhabitation de l'Esprit en nous » ; 3) « La chair est le gond du salut » (Tertullien) car l'expérience du salut est envisagée comme présence de la Kâbod, de la « Gloire de Dieu », l'expérience du « poids » de sa présence. La chair et l'Histoire orientent notre rapport à l'universel enraciné dans le souci de la personne et la singularité d'un visage ; 4) le mystère chrétien exprime la vie trinitaire car en chaque histoire singulière, dans l'accomplissement de soi, « grâce » à l'orientation à l'Autre, s'effectue une réalisation de l'être dans l'amour. « La grâce est donc toujours, en quelque sorte, aux prises avec l'histoire et, dans cette aventure, la réception croyante de la grâce libératrice du sujet le fait advenir à lui-même, parce qu'elle l'arrache à l'autocentrement et relie le sujet - sans le nier -, en le rendant à sa vérité qui est d'être à l'image et à la ressemblance de sa création et de sa divinisation au sein de la famille divine ». Ce parcours, imparfaitement rendu ici, se présente dans son plan et ses développements comme une initiation, articulée et savoureuse, à notre béatitude et à celle de Dieu qui se livra à nous « autant qu'Il le peut » (Ignace de Loyola, Ex. spi. 23), par grâce. Un texte à travailler en groupe d'adultes en marchant « à la suite de Jésus ». - J. Burton s.j.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80