Le christianisme au défi de la nature, préf. D. Bourg

Jean-Claude Eslin
Filosofía - Census taker : Gauthier Kirsch
Le rapport entre écologie et christianisme fait couler beaucoup d'encre. Jean-Claude Eslin, spécialiste de St Augustin et collaborateur de la revue Esprit, s'attaque à la question en partant d'un article très souvent cité : celui de Lynn White en 1967. C'est là que le lien est fait entre l'injonction du premier chap. de la Genèse de « dominer le monde » et les effets de la technologie occidentale sur la nature.
L'A. s'engage alors dans une analyse dont la méthode se veut proche de celle de l'historien White, passant en revue le rapport occidental à la nature d'un point de vue historique et sociologique, afin de saisir la relation concrète entre cette nature et la civilisation chrétienne. De l'Antiquité, le christianisme retire l'opposition radicale du judaïsme au concept hellénique de monde « divin en soi », mais aussi une transcendance gnostique et platonicienne qui dévalorise le monde : une tension est posée, qui accompagnera la nouvelle religion longtemps. Pendant le Moyen Âge, la chrétienté orthodoxe se distingue de sa consoeur catholique : la première garde une conception du monde comme « lieu habité par Dieu », la seconde évolue, depuis St Augustin, vers une vision différente, manifestée dans les oppositions entre la Renaissance et la Réforme, qui préparent l'avènement de la vision scientifique du monde portée par Galilée, Descartes et Bacon. Cette vision scientifique, mécaniste et utilitariste, s'exerce aussi dans le domaine économique et façonne notre civilisation, tant en Amérique du Nord (où elle est contestée par R.W. Emerson et ses continuateurs) qu'en Europe (où Heidegger et H. Jonas critiquent ses fondements).
Le christianisme occidental paraît ne plus avoir de discours original sur cette question, assimilant sa vision à celle de la science. J.-C. Eslin présente quelques voix à contre-courant, sans cacher que le travail reste largement à faire : chercher comment une vision alternative, retrouvant un sens premier de la « terre », tant philosophique que poétique, peut venir contrebalancer la seule science et révéler le sens de la notion de création du christianisme à lui-même. - G. Kirsch

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80