Le paradis de l'oraison, contemplation et mortification, trad. C. Joüye (1615), éd. S.-M. Morgain

Jean de Jésus-Marie dit le Calagurritain
Spiritualità - Census taker : Jean Burton s.j.
Le titre de ce texte du xviie s. a de quoi surprendre un lecteur, même pieux, du xxie siècle. Nous n'avons peut-être pas l'habitude, dans l'accompagnement spirituel à propos de l'oraison, de la qualifier, du moins à ses débuts, de « paradis » ni de la définir d'emblée comme « contemplation », ni d'y associer immédiatement la « mortification ». Le premier traité, dit « Traité de l'Oraison », traite « des contentements spirituels sensibles », où l'on se soucie de ce que l'on entend par « dévotion ». Dans la suite, l'A. abordera l'utilité ou même la nécessité de la « mortification ». On comprendra qu'il en va de la mortification des sens, des passions… et des « jouissances » spirituelles. Cette succession des « Traités » - et des multiples « doutes » qui les détaillent - recommande cette « somme » aux responsables ou conseillers des chemins de la prière. Les conseils et les « résolutions des doutes » apportent une doctrine spirituelle sûre. Cette synthèse pédagogique de l'enseignement de Thérèse d'Avila et de Thomas d'Aquin documente un état de la doctrine spirituelle concernant la prière et le chemin de l'union à Dieu qu'il sera toujours intéressant de connaître pour s'y référer. Les familiers des Exercices spirituels ne seront pas en terrain inconnu. Une introd. substantielle sur l'A., le Bx Jean de Jésus-Marie, supérieur des carmes mort en 1615, apporte des précisions que les érudits apprécieront. - J. Burton s.j.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80