Les déchirures de la modernité. La transformation contemporaine des représentations symboliques

Fr. Mazuir
Morale e diritto - Census taker : Jean Radermakers s.j.
Une fort bonne mise au point lucide, ouverte, attentive aux répercussions sociologique provoquées par l'avènement de la modernité. Aussi ce livre est-il bien à sa place dans la série «sociologie de la modernité» des éditions L'Harmattan. C'est en fait le condensé d'une thèse de doctorat défendue à l'Univ. Paul Valéry de Montpellier III, sous la direction du Pr P. Tacussel qui préface l'essai. L'A. est chargée d'enseignement au département de sociologie de cette Université.
La visée de l'A. est nettement spéculative, comme le souligne l'introduction; elle plaide pour une «épistémologie de la complexité». Une première partie s'efforce alors de détailler les failles de la modernité, concept dont elle fait une analyse éclairante, démasquant les mythes du progrès et de la politique dans la structure sociale, avant de considérer la mutation des formes sociales et de mettre en évidence de nouvelles figures de légitimité. Une 2e partie considère les figures de la conflictualité à partir de mai 68, avec un examen précis du rôle, des symboles et des enjeux de la violence dans les relations sociales, et la mise au point de structures de médiation. La 3e partie campe face à face le politique et le social dans une discussion suggestive sur le pouvoir, le glissement des modèles et le déplacement de la fonction symbolique. L'A. termine par un chapitre conclusif intitulé «pour une gestion de la complexité».
Tout au long de son parcours, l'A. discute avec nombre d'auteurs politiques ou sociaux, dont nous trouvons une liste impressionnante dans la bibliographie. Elle nous fait ainsi entrer dans l'histoire de ce difficile problème, appelé aujourd'hui «post-modernité», à travers ce qu'elle qualifie «sociologie du mouvement». C'est là une étude austère, qui jongle avec les idéologies et leur émergence dans les phénomènes de société. Destiné par priorité aux sociologues et aux politiciens, cet ouvrage aidera les lecteurs avertis à prendre le pouls de ce qui se vit dans la société contemporaine; un domaine qui gagne à être connu. L'A. elle-même entraîne ses lecteurs à un examen de conscience sur l'éthique de leur engagement et sur le sens de leur responsabilité politique et sociale. - J. Radermakers sj

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80