Maine de Biran. Sujet et politique

A. Antoine
Filosofía - Census taker : Hubert Jacobs
En son temps, Maine de Biran (1766-1824) apparut davantage comme un homme politique que comme un philosophe. Son oeuvre philosophique ne fut d'ailleurs publiée qu'après sa mort, à l'exception de son Mémoire sur l'influence de l'habitude sur la faculté de penser (1812) et de deux courtes études. Il exerça de nombreuses fonctions publiques durant les périodes révolutionnaire et post-révolutionnaire. De cette carrière politique, de nombreux écrits subsistent, mais leurs idées n'ont jusqu'ici fait l'objet d'aucune recherche systématique. On a même estimé, dans un ouvrage de 1887, que la vie politique de Maine de Biran n'était en rien liée à sa vie philosophique.
Lui-même, d'ailleurs, ne cessait de se plaindre de son peu d'intérêt, et de son inaptitude pour une vie d'action qui le détournait de la méditation. N'a-t-il pas écrit dans son Journal: «J'étais né pour la vie contemplative»? Il est vrai que sa pensée politique n'a été ni construite ni unifiée. Fragmentée, dispersée, elle évoluait même avec les circonstances. Le travail de l'A. a donc été de reconstruction et d'interprétation de la pensée politique biranienne, analysée dans les liens qui la rattachent à sa pensée philosophique. Sans cesse, comme l'a noté Henri Gouhier, cet homme du centre a été à la recherche d'un centre. Le Journal intime de Biran a particulièrement aidé l'A. dans sa tâche, car il est constitué, pour un tiers environ, d'annotations relatives à la politique. La période de la Restauration y est privilégiée car Biran sut, mieux que personne, en découvrir l'enjeu philosophique. - H. Jacobs, S.J.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80