Paul Outside the Walls: a Study of Luke's socio-geographical Universalism in Acts 14:8-20

D.Ph. Bechard
Sacra Scrittura - Census taker : Jean Radermakers s.j.
«Paul hors les murs»: tel est le titre d'une volumineuse thèse défendue à Yale University en 1997, sous la direction du Pr W.A. Meeks, bien connu pour ses travaux sur le milieu socio-culturel de Paul, et notamment par son ouvrage sur les premières communautés chrétiennes urbaines. L'A. est un jeune jésuite enseignant les sciences bibliques à l'université de Fordham. Il s'agit d'un épisode des Actes qui manifeste l'universalisme de Paul comme «apôtre des nations»: sa première prédication à un auditoire païen, les paysans de Lycaonie, qui prennent Paul et Barnabas pour des dieux descendus sur terre. L'A. débute par une longue discussion avec les chercheurs modernes sur l'interprétation du «Premier voyage missionnaire» de Paul, qui débouche sur la présentation d'une approche nouvelle par le biais de la géographie socio-historique, en étudiant les récits de voyages contemporains des Actes. Dès lors, l'A. examine la place de ce récit dans la trame du «Premier voyage», avant d'entamer une étude à propos de la géographie sociale de Luc et des sources juives et gréco-romaines consultées: notamment le livre des Jubilés et les Antiquités juives de Flavius Josèphe d'une part, et les documents anciens, en particulier la mythographie, concernant la Lycaonie d'autre part.
Recueillant les données de sa vaste enquête, il s'efforce d'établir l'imago mundi lucanienne et il institue une comparaison avec le discours d'Athènes d'Ac 17: les populations rurales de Lystres se trouvent ainsi confrontées à l'auditoire «select» des Athéniens. Par cet artifice littéraire, Luc parvient à esquisser le panorama de l'envergure universelle de la mission paulinienne; en même temps, l'A. note la manière dont Paul déjoue les pièges du paganisme en Lycaonie tandis qu'il s'insère dans la quête spirituelle des Athéniens, tout en se démarquant nettement de l'idéologie philosophique par un recours à l'histoire. Bref, nous avons là un beau travail, fruit d'une étude minutieuse et patiente. Une centaine de pages en fin de volume est consacrée à la bibliographie et aux listes des sources et des auteurs. Travail scientifique sérieux qu'utiliseront avec plaisir les commentateurs et les exégètes soucieux de s'ouvrir aux démarches littéraire et socio-géographique des textes sacrés. - J. Radermakers, S.J.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80