«Vers l'infini d'une autre lumière». Études de spiritualité cistercienne. T. 2 : Doctrine

Pierre-André Burton
Vita consacrata - Census taker : Jean Burton s.j.
Un 1er vol. intitulé « Méthode, histoire et actualité » (cf. NRT 136, 2014, p. 677) avait élaboré en trois parties la présente collation d'études, regroupées ici en une 4e et dernière partie, comme pour déployer la « doctrine » de l'expérience spirituelle des Pères cisterciens. L'horizon ne peut se « dé-finir » puisqu'il se propose de nous attirer « vers l'infini d'une autre lumière ». L'ensemble des textes proposés ici ont déjà été publiés dans diverses revues (CîteauxCollectanea cisterciensia principalement). Le travail et la compétence qui en découle n'appellent que notre reconnaissance et notre admiration. Ce vol. s'organise sous quatre noms qui se partagent, de façon inégale, les 667 p. de l'opus magnum. L'ordre chronologique des auteurs présentés aurait demandé de commencer par Guillaume de Saint-Thierry (1075-1148) puis Bernard (1090/91-1153), le disciple très étudié par l'auteur, Aelred (1110-1166/67), et enfin, débordant le siècle, Jean de Forde (1145 ?-1274 ?). L'ordre choisi respecte sans doute les heures d'études et d'heureuse « amitié » avec Aelred (342 p.), une juste révérence à l'initiateur de la réforme de Clairvaux (143 p.), et accorde encore les pages restantes à des recensions importantes de livres à propos de Guillaume de Saint-Thierry et de l'énigmatique Jean de Forde. Mais, au delà de ces indications, hélas superficielles, comment donner accès à la substance de ces études ? Un énoncé squelettique des chapitres donnerait-il aux consoeurs et confrères cisterciens le désir de fréquenter, si besoin était, ces auteurs déjà rencontrés ? Mais pour nous, chaque auteur étudié, selon sa grâce, éclaire une face du diamant de l'expérience spirituelle rapportée aux deux axes qui dressent et déploient le mystère de notre salut : Incarnation et Passion-Résurrection de notre Seigneur. L'auteur lui-même nous les présente comme les « veilleurs du Temps », des « guetteurs de l'Aurore » ou encore des « pisteurs » (St Bernard) à l'affût des signes de La Présence, de ses « passages » ou dans l'attente ardente de son « ad-venue ». En guise d'envoi - nous espérons qu'il ne sera pas un « au revoir » -, reprenons cet appel qui nous invite, en filigrane de ce travail passionné, à entendre : « chrétiens, il nous faut apprendre du Christ comment aimer le Christ » (Bernard de Clairvaux, Serm. sur le Cantique 20, 4). - J. Burton s.j.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80