Vers la plénitude du Christ. Louis Bouyer et l'oecuménisme

Bertrand Lesoing c.s.m.
Ecumenismo - Census taker : Marie-David Weill c.s.j.
En reparcourant « l'itinéraire d'une conversion » (chap. 1), que Bouyer avait raconté dans Du Protestantisme à l'Église, Le Métier de théologien et ses Mémoires, Bertrand Lesoing, prêtre de la communauté St-Martin, fait de manière heureuse du neuf et de l'ancien : il met au jour pour la première fois plusieurs lettres très éclairantes de Bouyer à Congar et à Clément Lialine, ainsi que de nombreux extraits du Journal tenu à l'époque par le jeune étudiant en théologie protestante, intérieurement tourmenté par la question de l'Église indivise. Les 2e et 3e chap., « Principes catholiques de l'oecuménisme » et « Du protestantisme à l'Église », mettent en place tous les fondements de la belle intuition de l'A., confirmée là encore par l'exploitation de gisements bouyériens nouveaux (lettres, agendas, notes préparatoires au concile conservées aux archives secrètes du Vatican) : il s'agit en effet, dans cette thèse défendue à l'Univ. du Latran, de puiser d'une manière innovante dans la pensée de Bouyer pour donner une nouvelle impulsion au mouvement oecuménique menacé aujourd'hui par la stagnation. « Sur les chantiers oecuméniques » (chap. 4), des plus visibles aux plus humbles, l'oratorien contribue en effet à écrire pendant plus d'un demi-siècle « certaines des pages les plus décisives de l'histoire du mouvement oecuménique », en mettant en oeuvre ses « principes catholiques de l'oecuménisme », qu'il sait approfondir et corriger au besoin, « préparant ainsi leur plein épanouissement et réception dans sa grande oeuvre théologique » (p. 190). Le chap. final, « Une théologie pour l'oecuménisme », recueille brillamment les fruits d'un travail de recherche aussi minutieux qu'agréable à lire, et dont le but est ambitieux : découvrir dans les grandes trilogies de Bouyer « une nouvelle clé oecuménique » (p. 310). D'une vision ecclésiologique trop étroite et parcellaire, le champ de vision s'élargit alors aux dimensions mêmes du dessein de Dieu et de l'orientation essentiellement eschatologique de l'Église : « Dans un oecuménisme de plénitude déployé sur un horizon sapientiel, Bouyer met en lumière de nouveaux champs de recherches pour restaurer l'unité chrétienne ». Parmi ces nouveaux « lieux oecuméniques » mis en lumière par Bouyer et heureusement présentés par l'A. : « la vie spirituelle, l'humanisme, la question du cosmos et l'eucharistie » (p. 312). - M.-D. Weill c.s.j.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80