• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Version imprimable : Lueurs et tremblements. Un commentaire de l'Apocalypse de Jean illustré par le Manuscrit de Namur (XIVe siècle) - dans la NRT

Recherche rapide

Avantage abonnés

Accès gratuit à tous les articles récents de la NRT sur le portail CAIRN !

CAIRN

Je m'abonne

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter trimestrielle :

La revue

La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de l’Institut d’études théologiques, Faculté de théologie de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

Lire la suite

Rejoignez-nous

    

Nouveau: premier Cahier thématique de la NRT J.-M. HENNAUX, Le sacerdoce

Lueurs et tremblements. Un commentaire de l'Apocalypse de Jean illustré par le Manuscrit de Namur (XIVe siècle)

NRT 139/1 (2017) p. 125
Recenseur : Luciani
Rochette J., Lueurs et tremblements. Un commentaire de l'Apocalypse de Jean illustré par le Manuscrit de Namur (XIVe siècle), Namur, Fidélité, 2016, 22x22, 368 p., 48,50 €. ISBN 978-2-87356-693-7
Sauf par quelques happy few, le manuscrit de Namur sur l'Apocalypse (Ms 77) est aussi mondialement ignoré que la tenture d'Angers, sur le même livre biblique, n'est universellement connue. Pourtant, selon certains historiens sérieux, le premier - oeuvre d'un artiste anonyme et daté de 1320-1330 - a sans doute influencé la seconde réalisée - à la demande du duc Louis d'Anjou - vers 1380 dans les ateliers de Nicolas Bataille d'après les cartons de Hennequin de Bruges. Il faudrait dire « était » ignoré, puisqu'aujourd'hui, un somptueux ouvrage rend ce manuscrit enfin accessible au large public. Les 85 miniatures peintes et enluminées qui illustrent le texte latin (Vulgate) du manuscrit sont magnifiquement reproduites dans leur intégralité et dans certains de leurs détails par le travail du photographe Guy Focant. Pour accompagner ces illustrations, Joël Rochette, prof. au Séminaire de Namur (celui-là même qui, pendant des siècles, a conservé dans sa bibliothèque ce fameux manuscrit) propose un commentaire du dernier livre de la Bible selon son texte grec original, mais en conservant le découpage voulu par l'artiste et donc imposé par les illustrations. Les miniatures 1 à 7, p. ex., qui constituent la première étape, nous font lire Ap 1,1-5,14 ; les suivantes (8 à 17) accompagnent la lecture de 6,1-8,6 ; 18 à 32 : 8,7-11,18 ; 33 à 53 : 11,19-15,4 ; 54 à 61 : 15,5-16,21 ; 62 à 78 : 17,1-21,1 ; 79 à 85 : 21,2-22,21. Les spécialistes de l'Apocalypse - pour autant qu'ils soient d'accord sur le sujet - reconnaîtront que cette organisation ne respecte pas tout à fait les divisions et l'architecture du livre en général admises, mais il faut y voir, de la part du commentateur moderne une marque de respect pour le travail de l'interprète ancien. Un seul regret : un ouvrage d'une telle richesse aurait bien mérité une couverture rigide et une reliure digne de ce nom. - D. Luciani
Vous êtes ici : NRT › Recensions › Lueurs et tremblements. Un commentaire de l'Apocalypse de Jean illustré par le Manuscrit de Namur (XIVe siècle)

Dernier numéro paru :

J.M. HENNAUX Le sacerdoce

J.-M. HENNAUX, Le sacerdoce
Réservez-le et payez maintenant

Questions d'actualité