«Familles postmodernes». En deçà d'un pluralisme relativiste

Olivier Bonnewijn
En deçà d'un certain pluralisme relativiste, l'article dégage quelques éléments communs qui caractérisent structurellement les «familles monoparentales, homoparentales, concubinaires et recomposées». Après une rapide description de ces «nouvelles configurations» (1), il considère leur plus petit commun dénominateur (2) ainsi que leur logique constructiviste (3). Enfin, il offre quelques éléments de réflexion sur la réalité vécue par les adultes et les enfants engagés dans ces «constellations postmodernes» (4).

Introduction

Aujourd’hui se présentent des situations inédites jusqu’à ces dernières années, depuis la diffusion des couples en union libre, qui ne se marient pas et parfois en excluent même l’idée, jusqu’aux unions entre des personnes du même sexe, auxquelles il est souvent consenti d’adopter des enfants. Parmi les nombreuses situations nouvelles qui réclament l’attention et l’engagement pastoral de l’Église, il suffira de rappeler : (...) les familles monoparentales ; (...) la culture du non-engagement et de la présupposée instabilité du lien ; (...) la reformulation de l’idée même de famille ; le pluralisme relativiste dans la conception du mariage ; l’influence des médias sur la culture populaire pour la conception des noces et de la vie familiale ; les courants de pensée qui inspirent les propositions législatives qui dévaluent la…

Pour lire la suite,

 Connectez-vous

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80