Herméneutique et Eucharistie chez Albert Chapelle

Alexandre Comte
Le problème herméneutique tel qu'il est posé par la modernité consiste à prendre en compte à la fois l'irréductibilité de l'événement et du texte biblique en lesquels Dieu se révèle et la rationalité universelle de l'histoire et du langage humain. Fondée dans l'expérience de la prière, l'herméneutique d'Albert Chapelle permet de comprendre que «la modernité a raison plus qu'elle ne le croit». L'article montre comment le réalisme eucharistique de cette herméneutique honore jusqu'en son fond la critique rationnelle de la lettre et comment la réalité ultime de l'Eucharistie porte jusqu'à son accomplissement l'aspiration universelle de la raison.

Introduction

« Le Seigneur est l’herméneutique consécratoire de tout dire de l’homme »1. Cette expression du père Albert Chapelle (19292003) est sibylline, à tout le moins concise et audacieuse. L’auteur, cependant, explicite sa pensée en précisant les deux conséquences qui découlent de son assertion. La première est que « tout événement du langage et de la liberté comporte un sens qui dépasse sa visée et sa représentation. En d’autres termes, puisque le Seigneur est l’herméneutique consécratoire et de Soi et de toute histoire, toute parole et tout geste d’homme se révèlent comme les espèces et apparences de cette conversion de l’Univers à une unique Eucharistie ». La seconde conséquence est que « la spécificité autonome de chaque geste et de toute parole s’en trouve confirmée (…) car le donné n’en est que plus indéfectiblement donné…

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80