Cosmogonies et religion. Aspects particuliers des astres dans les religions de l'Antiquité méditerranéenne. Actes du colloque organisé à Louvain-la-Neuve le 3 juin 2016 par le Centre d'Histoire des Religions Cardinal Julien Ries

(éd.) René Lebrun (éd.) Étienne Van Quickelberghe
Religiones - Census taker : Jacques Scheuer s.j.
Issues de communications lors d'un colloque du Centre d'histoire des religions de Louvain-la-Neuve, ces sept études peuvent se répartir en trois ou quatre domaines, bien que plusieurs d'entre elles signalent précisément des parallèles ou des interférences. Dans le domaine anatolien, le dieu Lune est étudié à partir d'anthroponymes et d'éléments de rituel. Trois travaux concernent la Grèce : la divinité des astres dans la pensée de Platon et l'attitude de vénération et de culte qu'il recommande à leur égard, sans cependant que les formes en soient précisées ; les traits solaires d'Apollon sont soumis à un nouvel examen ; il en va de même pour l'association d'Épiménide à la lune. Dans le monde iranien, Tishtriya, l'étoile Sirius, est liée aux pluies et à l'approvisionnement en eau ; associé de même à la pluie, Tîr (Mercure), probablement d'origine Mède, a été rapproché d'une divinité babylonienne et son culte s'est d'autre part propagé en Arménie. Enfin, les documents en tokharien, langue indo-européenne d'Asie centrale, aujourd'hui en territoire chinois, permettent de reconstituer des éléments d'un panthéon (Soleil, Lune, Terre) antérieur à la conversion de ces populations au bouddhisme. - J. Scheuer s.j.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80