Giulio Aleni, Kouduo richao, and Christian-Confucian Dialogism in Late Ming Fujian

Song Gang
Religiones - Census taker : Jacques Scheuer s.j.

Dans la province chinoise du Fujian, vers 1630-1640, les entretiens du jésuite italien Giulio Aleni (1582-1649) avec des lettrés confucéens de rang modeste illustrent de nouveaux développements dans les relations entre missionnaires chrétiens et société chinoise. L’étude minutieuse ici proposée se fonde pour l’essentiel sur le Kouduo richao (Journal des admonitions orales) naguère édité, commenté et traduit en anglais, dans la même coll., par E. Zürcher (voir NRT 131, 2009, p. 512). À la différence de bien d’autres écrits de l’époque, il ne s’agit pas de dialogues plus ou moins fictifs mais, rassemblés et bientôt publiés par ces lettrés chrétiens, de huit gros recueils des instructions d’Aleni et de ses conversations avec des convertis et quelques autres lettrés. On observe là une convergence de traditions de dialogue présentes tant dans la culture confucéenne que dans la Renaissance européenne. Recourant à l’expression « hybridation dialogique », l’A. estime qu’il faut pousser plus loin l’examen des processus à l’œuvre dans ces échanges ainsi que de l’identité nouvelle qui se cherche et prend forme à la faveur de cette interaction.

Venons-en à présent aux contenus. Les débats à propos de matières scientifiques (astronomie, calendrier, météorologie…) occupent une place modeste mais réelle, ouvrant la voie vers des thèmes théologiques (le Seigneur du Ciel et la création, l’Incarnation et la Trinité…) et des questions éthiques (âme et corps, bonté de la nature humaine, piété filiale, austérité pour soi et bienveillance pour autrui…). Dans ces conversations, il est aussi question d’objets curieux apportés de l’Extrême-Occident : instruments scientifiques, horloges, images pieuses et objets liturgiques ; les gravures anversoises de la vie du Christ seront copiées et adaptées en Chine. Enfin, les rituels et sacrements chrétiens, mariage et funérailles notamment, donnent également lieu à recherches et débats. Tous ces échanges concourent à l’élaboration d’une identité chrétienne-confucéenne tout en se démarquant de pratiques populaires ou trop teintées de bouddhisme et de taoïsme. — J. Scheuer s.j.

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80