L'eschatologie chrétienne en Afrique à l'ombre de la théologie du Christ-ancêtre

Alfred Bonkoungou
Misiones e Iglesias jóvenes - Census taker : Jacques Diouf

Dans cet ouvrage, l’A., qui appartient à la troisième génération des théologiens africains (depuis 1956), s’est donné comme objectif d’effectuer une reprise critique du projet théologique du « Christ-Ancêtre ». Il s’appuie pour cela sur les travaux de deux aînés : le tanzanien Charles Nyamiti et le congolais Bénézet Bujo. Si l’A. rend hommage aux théologiens de l’inculturation de la foi en Afrique (p. 335), la position qu’il adopte face à la doctrine des deux théologiens cités est claire. Le texte est parsemé d’expressions révélant sa posture critique : « La théologie du Christ-Ancêtre porte préjudice à l’équilibre et à l’orthodoxie même de la christologie » (p. 87). « Le titre d’ancêtre est incompatible avec la figure du Christ » (p. 93). « Nous décelons en quelque sorte un relent d’arianisme dans le projet de la théologie du Christ-Ancêtre » (p. 96). « La théologie du Christ-Ancêtre comme détermination christologique n’est pas un approfondissement du mystère du Christ dans sa nature à la fois Dieu et Homme » (p. 96). Donc, le projet théologique de « Christ-Ancêtre » a un « caractère à la fois chimérique, artificiel et insoutenable » (p. 243). Au total, le Christ n’est pas un Ancêtre ; d’ailleurs, le Synode de 1994 ne valide pas la notion d’ancêtre comme titre christologique (p. 247) ; et selon son orientation, il faut « rapatrier la figure de l’ancêtre dans la communion des saints » (p. 248). La vérité du Christ, Fils de Dieu et Sauveur, ne saurait donc être contournée (p. 294). Et c’est en cela qu’il est au-delà de l’ancêtre. Il est l’Eschaton. « C’est l’appellation qui lui convient » (p. 274). Voilà une réflexion qui repositionne le courant de la christologie de nomination au cœur de la théologie de l’inculturation en Afrique. — J. Diouf

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80