L'évangile de la vie: fondements et enjeux

D. Tettamanzi (Card.)
Moral y derecho - Census taker : Alain Mattheeuws s.j.
Il s'agit bien du quatrième tome de la collection Nouvelle Bioéthique Chrétienne, petite «somme» des questions contemporaines en la matière (cf. NRT 128 [2006] 137 et 470). Les thèmes abordés et la préface du Père P. Verspieren nous font regretter la parution tardive de ce tome qui, plus qu'une conclusion, devrait être considérée comme un socle de la doctrine exposée dans les quatre livres.
Un discernement est d'abord opéré sur l'origine, la genèse et les finalités de cette «éthique nouvelle» (chap. 1). Des indications précieuses sur les modèles sous-jacents (libéral, sociologico-utilitariste, scientiste-technologique) sont offertes. Le modèle personnaliste est ensuite proposé (chap. 2). L'anthropologie déployée se fonde sur l'homme à l'image de Dieu dans le Christ, exprimant son «être» dans une totalité unifiée et fondée sur le don de soi. Dans cet horizon, l'éthique est une «logique» du don. Le chap. 3 nous rappelle trois catégories morales fondamentales: loi, liberté, conscience. L'A. analyse la crise de leur rapport réciproque et développe la perspective d'une loi morale finalisée par la vérité. La morale est ainsi éthos du don. Les liens entre la bioéthique et cet éthos du don sont explicités de belle manière.
Ces préalables sont nécessaires pour étudier la relation entre l'Église et la question bioéthique (chap. 4). Il faut d'abord montrer la dimension éthique «intrinsèque» de la science et de la technique pour ne pas succomber aux critères économiques et à l'utilitarisme. L'autonomie de la science n'affranchit pas de l'éthique. La déontologie est à redécouvrir et la conscience personnelle à respecter. La mission du Magistère est toujours délicate à définir et à accepter. L'A. considère cette «autorité» comme service de la foi du peuple de Dieu. Il réaffirme le travail en «raison» opéré par le Magistère dans le respect et la compréhension de ce qu'est la «loi naturelle». Il montre la richesse déployée dans Evangelium vitae.
Les chap. 5 et 6 insistent sur la responsabilité de l'homme face à la vie humaine, particulièrement en génétique et en son corps. L'homme est maître et ministre de la vie. Le développement de la génétique pose des questions redoutables dont les critères moraux doivent éclaircir les finalités poursuivies, les moyens employés, la prévision des conséquences. La responsabilité vis-à-vis d'autrui est engagée et la transmission générationnelle ne peut se faire hors du respect de la dignité de tout homme. La vie n'est pas «en dehors» du corps: ainsi est-ce un enjeu déterminant de concevoir la corporéité dans l'unité de l'être humain. Les conceptions dualistes restent très prégnantes dans les mentalités contemporaines. L'énoncé réflexif du Credo, la théologie originale du corps de Jean-Paul II et les données anthropologiques sont rappelées avec à propos. Ils éclairent le type de «sacré» engagé dans le respect du corps humain et de la vie.
Un dernier chapitre (chap. 7), bref et beau, nous livre une méditation sur le Christ «Verbe de Vie» et rocher d'une nouvelle culture de la vie. Tel est l'évangile de la vie à annoncer, la bonne et joyeuse nouvelle pour les pauvres. Du regard fixé sur le Seigneur de vie, l'A. nous conduit à célébrer la vie comme un don divin dans l'histoire. Ce livre nous donne de nombreuses «clés herméneutiques» pour comprendre l'ensemble des questions développées dans les trois tomes précédents. Les enjeux sont nettement décrits et le lecteur averti prendra une conscience plus aiguë des débats contemporains. À titre personnel, il en verra toute l'importance et sera probablement saisi des dimensions sociale, culturelle et politique de la bioéthique. Comme l'exprime avec acuité l'auteur de la préface. - A. Mattheeuws sj

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80