L'identité dans l'Écriture. Hommage au professeur Jacques Briend

(dir.) O. Artus (dir.) J. Ferry
Sagrada Escritura - reviewer : Jean Radermakers s.j.
Un problème d'actualité socio-religieuse traité par des spécialistes, exégètes et théologiens, collègues, collaborateurs et amis du P. Jacques Briend, ancien professeur et directeur de l'Inst. catholique de Paris, membre de la commission biblique pontificale et familier du Pentateuque qu'il enseigna pendant de nombreuses années. L'immersion de l'Église dans un monde multiculturel et plurireligieux ne va-t-elle pas lui faire perdre son identité? Et que signifie la réalité identitaire à l'échelle de la planète? O. Artus, prof. d'Écriture sainte et de langues anciennes à l'Inst. catholique de Paris, et J. Ferry, bibliste enseignante au même Institut, orchestrent les essais de dix-huit chercheurs concernant les présupposés bibliques de cette difficile question.
L'introduction de Ph. Bordeyne (doyen de la Fac. théologique de l'Inst. cath., Paris) est suggestive: un apéritif à ne pas manquer! Il trace le plan du volume de Mélanges qui regroupe les contributions suivant la chronologie d'Israël: du royaume de Juda à l'Israël postexilique - face à l'hellénisme - dans le NT Dans la 1re partie, le Pentateuque articule trois codes de lois attestant une identité en genèse (Th. Römer, Lausanne, Paris); différents modèles y cohabitent: appartenance, terre, diaspora (O. Artus, Paris); J.-M. Carrière (Centre Sèvres, Paris) s'attache aux avatars de la catégorie d'Alliance; J. Vermeylen (Univ. Lille) examine le rejet des nations en Joseph-Rois et D. Noël (Inst. cath., Paris) l'identité d'Israël à travers le cantique de Déborah (Jg 5,14-18); W.A.M. Beuken (Univ. Leuven) étudie le rapport Israël-Nations en Isaïe I et J. Ferry prend en compte la «lettre aux exilés» en Jr 29 selon l'axe Jérusalem-Babylone; Ph. Abadie (Univ. Lyon) décrit la vision du Chroniste sur le «tout Israël».
La 2me partie aborde les rapports entre Israël et l'hellénisme: Ben Sira et les stoïciens (J. Asurmendi, Inst. cath. Paris); le banquet avec les païens au livre d'Esther (J.-D. Macchi, Univ. Genève); la conception de la vie renvoie à celle de la mort (S. Ramond, Inst. cath. Paris); et que dire du sectarisme de la communauté de Qumrân? (E. Puech, CNRS Paris, Jérusalem); alors, qu'apporte la Bible grecque? (A. Schenker, Fribourg, Jérusalem). La 3me partie est consacrée au NT notamment à saint Luc: le livre des Actes et l'identité chrétienne (Cl. Tassin, Inst. cath, Paris); les conflits chez les chrétiens de Rome (M. Quesnel, Univ. Lyon). Ce beau volume se conclut par des «ouvertures»: M. Girard (Univ. Québec) parle de l'identité de Jérusalem dans les deux Testaments, et Mgr G. Defois, évêque émérite de Lille, introduit une réflexion solide et riche sur la question d'identité en théologie dogmatique et pratique. Il pose cinq démarches présentes dans la société occidentale pour indiquer l'identité du chrétien: «flottante», exclusion du monde, inclusion, choix ou mission, et c'est là un problème d'ecclésiologie!
Bref, nous avons là un éventail chatoyant autour du thème très actuel de l'identité, en l'honneur d'un brillant professeur qui a bien mérité de l'exégèse par son long enseignement et ses nombreux travaux précis et substantiels. Qu'il soit remercié, ainsi que ses collègues auteurs de ces Mélanges!. - J. Radermakers sj

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80