Maurice Zundel. Le passeur du gué

Bernard Geyler
Teología - Census taker : Marie-Jeanne Coutagne

La bibliographie en langue française sur Maurice Zundel (1897-1975) compte actuellement plus d’une cinquantaine d’ouvrages. Ce sont d’abord les amis proches de Zundel qui ont tenu à témoigner de sa vie, de sa spiritualité et à favoriser son rayonnement. Puis des théologiens de métier (prêtres, religieux, laïcs) ont poursuivi cet effort qui a peu à peu permis de mesurer l’ampleur d’une position spirituelle et théologique originale. Le livre de Bernard Geyler occupe une place assez singulière entre témoignage et réflexion. C’est ce qui fait son intérêt. L’A., entrepreneur de formation, raconte au début de son livre sa rencontre avec l’œuvre de Zundel par l’intermédiaire de N.-J. Sed, directeur émérite des éd. du Cerf, qui a rédigé l’avant-propos.

La démarche zundélienne est anthropologique et se révèle fortement marquée par le personnalisme. Pour Zundel, le drame de notre époque, c’est qu’il n’y a « personne » ! Et que nous avons à redécouvrir la liberté qui définit l’homme non seulement comme « capable de Dieu » mais plus encore, comme appelé à être « transparent » à la grâce. Zundel insiste sur le dépassement nécessaire de l’image d’un Dieu tout-puissant encore trop présent dans l’AT, pour redécouvrir enfin le Dieu fragile, humble et pauvre des Béatitudes. La spiritualité zundélienne, tout autant que la franciscaine, la carmélitaine ou l’augustinienne s’infléchit peu à peu « en faveur d’un Dieu crucifié, dont notre liberté doit en nous décider le destin » (p. 110). B. Geyler s’attache à souligner les audaces de Zundel, mal comprises en son temps. On lit avec bonheur le long chap. synthétique sur les « contours de la théologie » zundélienne. On est peut-être moins convaincu par la réflexion beaucoup moins articulée et trop brève sur la prière du théologien suisse malgré les références obligées à son goût pour la liturgie, surtout celle qu’il découvrit jeune comme oblat à l’abbaye bénédictine d’Einsiedeln. Une bibliogr. récapitulative des ouvrages de (et sur) Zundel termine l’ouvrage : elle sera utile aux lecteurs qui chercheront à aller plus loin. Le livre convient donc pour une initiation et invite à s’approcher toujours davantage d’une spiritualité bien en phase avec notre époque. — M.-J. Coutagne

newsletter


the review


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80