• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Version imprimable : L'Église Mère chez Henri de Lubac - dans la NRT

Recherche rapide

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter trimestrielle :

La revue

La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de l’Institut d’études théologiques, Faculté de théologie de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

Lire la suite

Rejoignez-nous

    

 

Moulins-Beaufort

Hors-collection : L'Eglise face à ses défis

Mgr Eric de Moulins-Beaufort


Le livre de la rentrée: entre crise et espérance

Commandez-le ici

L'Église Mère chez Henri de Lubac

NRT 135/2 (2013) p. 334
Recenseur : de Longcamp
Dupont-Fauville D., L'Église Mère chez Henri de Lubac, coll. Cahiers de l'École Cathédrale, 90-91, Paris, Collège des Bernardins, Parole et Silence, 2009, 14x21, 236 p., 23 €. ISBN 978-2-84573-824-9
L'ouvrage «reprend presque à l'identique» le travail de Licence de l'A. présenté à l'Inst. d'Études Théologique à Bruxelles en 1998. On reconnaîtra à ce travail un double mérite: d'abord, celui de s'appuyer sur un ouvrage trop méconnu du p. de Lubac, Paradoxe et mystère de l'Église, ensuite, celui d'avoir su mettre en lumière un thème qui traverse toute l'ecclésiologie du jésuite, celui de «l'Église Mère».
Dans sa 1e partie, intitulée précisément «Ecclesia Mater», l'A. se livre à une lecture suivie du chapitre 2 de PMÉ. L'expression d'Église Mère ne revenant que 2 fois dans ce chapitre, Dupont-Fauville cherche à en montrer les sources et les ramifications dans de nombreuses autres oeuvres du p. de Lubac. Certes l'A. fait preuve d'une grande largeur de vue et d'esprit d'analyse, mais le lecteur non averti pourra se sentir perdu et dépassé dans la multiplicité des références, tant lubaciennes que patristiques, auxquelles il est renvoyé.
Dans le 2e chap. de PMÉ, le p. de Lubac s'emploie à montrer comment toute analogie, fût-elle tirée de l'Écriture, doit constamment être corrigée pour respecter le Mystère: «les représentations que nous nous en ferons seront forcément variées» (p. 106). De plus, pour respecter toute «l'épaisseur» du Mystère de l'Église, le p. de Lubac, avec toute la Tradition, fait jouer nombre de contrastes: l'Église est à la fois humaine et divine, terrestre et céleste. Ayant bien compris cela, l'A., dans sa 2e partie, met en lumière «neuf traits paradoxaux sous lesquels [l'Église] se présente habituellement à notre regard» (p. 195).
Dans cette étude dense, l'A. nous permet de vérifier, une nouvelle fois, à quel point le Concile Vatican II aura pu être redevable à la pensée du p. de Lubac. - G. de Longcamp csj
Vous êtes ici : NRT › Recensions › L'Église Mère chez Henri de Lubac

nouvelle collection

Questions d'actualité