• Nouvelle Revue Théologique en français
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in english
  • Nouvelle Revue Théologique in italiano
Version imprimable : Le double dialogue de Mohamed Aziz Lahbabi : entre musulmans et chrétiens, entre philosophie et théologie - dans la NRT

Recherche rapide

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter trimestrielle :

La revue

La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de l’Institut d’études théologiques, Faculté de théologie de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

Lire la suite

Rejoignez-nous

    

 

NOUVEAU. Fil twitter intégré. NEW. Embedded twitter feed. NUOVO. Alimentazione twitter integrata. NUEVO. Feed de twitter embebido.

Le double dialogue de Mohamed Aziz Lahbabi : entre musulmans et chrétiens, entre philosophie et théologie

Version numérique sur le portail CAIRN
NRT 141/1 (2019) p. 89-104
Auteur : Markus KNEER
Mohamed Aziz Lahbabi écrivit Le personnalisme musulman en 1964 pour dialoguer avec un public chrétien. Ses argumentations se fondent cependant sur les sources principales de l'islam et suivent les procédures de la théologie musulmane. L'article se demande si le dialogue interreligieux ne requiert pas un deuxième niveau de réflexion qui est celui de la relation entre la théologie et la philosophie. De ce point de vue, le personnalisme lahbabien n'est ni occidentalisé ni salafiste.
Mots-clés : Anthropologie islamique | Personnalisme musulman | Mohamed Aziz Lahbabi (1922-1993) | Dialogue interreligieux | Philosophie et théologie

Les articles de 1958 à 2006 sont consultables gratuitement en version PDF.

Les articles à partir de 2007 peuvent être consultés en version numérique depuis le portail de notre partenaire CAIRN.

Les numéros à partir de 2000 peuvent être commandés dans leur version papier depuis notre site internet ou achetés en version numérique depuis le portail CAIRN.

Vous êtes ici : NRT › Articles › Le double dialogue de Mohamed Aziz Lahbabi : entre musulmans et chrétiens, entre philosophie et théologie