Indissolubilité et pardon : contribution au débat sur les baptisés divorcés et remariés

Xavier Lacroix
L’indissolubilité du mariage n’est pas le pardon. L’une et l’autre notion n’ont pas les mêmes fondements, ne posent pas les mêmes questions. Le présent article explore une voie qui affirme nettement l’indissolubilité (a priori) du mariage tout en ouvrant à la possibilité d’un acte de pardon-réconciliation (sacramentel) envers les baptisés « divorcés- remariés ».

La question dite des « divorcés-remariés » ne doit être ni surévaluée ni sous-évaluée. Il est vrai qu’à propos de la famille, bien d’autres sujets peuvent et doivent être abordés : la polygamie, le concubinage, l’éducation affective, la transmission de la foi, le mariage dit « homosexuel », la filiation, familles et pauvreté, la relation au travail, etc. La situation des divorcés non remariés — soit par choix volontaire, soit de fait — est souvent difficile et mérite aussi d’être abordée, peut-être en priorité : ces personnes souffrent non seulement de l’isolement dans lequel elles se trouvent mais aussi du silence dont elles sont fréquemment l’objet. Or, elles ont besoin d’être entourées. Mais, par ailleurs, tout ne peut pas être abordé. Le document final du premier synode sur la famille1 donne parfois l’impression d’un « survol ».

La…

Pour lire la suite,

 Connectez-vous

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80