L’Action et « Histoire et dogme » de Maurice Blondel chez Joseph Malègue

José Fontaine
L’article montre, chose ignorée jusqu’ici, que Malègue recrée un passage capital de L’Action de Blondel – un « traité de la conversion » selon Aubert –, dans Augustin ou Le Maître est là, décidant de son sens entier. La réponse de Blondel à Loisy, « Histoire et dogme », nourrit l’action d’Augustin, sans qu’il ne quitte le genre romanesque, devenant ainsi relecture créatrice profonde et mystique du modernisme, matrice intellectuelle du catholicisme contemporain.

Une pure connaissance ne suffit jamais à nous mouvoir parce qu’elle ne nous saisit pas tout entiers : en tout acte, il y a un acte de foi.

(M. Blondel, L’Action, p. ix)

Geneviève Mosseray a vu la première1 les relations entre Blondel et Malègue et compris par quelle alchimie Malègue, dans Augustin ou Le Maître est là (Spes, 1933, réédité au Cerf en 20142), fond la pensée du philosophe sur le modernisme dans le sursum (littéralement : « vers le haut ! ») d’un roman. Blondel aspirait à ce sursum :

La philosophie, comme la vie, reste exsangue et mécanique si le sens littéraire et esthétique, si l’esprit de finesse et de poésie ne viennent assouplir et élargir les cadres rigides d’une pensée qui, faute d’art, resterait artificielle et sans intériorité, sans plénitude, sans sursum3.

Malègue connaissait donc la pensée de Blondel sur le…

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80