L’existence filiale, défi de l’Église-Famille de Dieu

Jacques Diouf
L’édification de l’Église-Famille de Dieu en Afrique ne peut se faire sans prendre en charge le défi d’une existence filiale, traduction concrète du don de notre adoption filiale dans le Christ lui-même don de Dieu. Cette traduction implique un processus de « christo-conformation » inscrivant les chrétiens dans le don du Christ, par la puissance de l’Esprit Saint qui intériorise au concret la ressemblance filiale au Christ. Là où tout est filial, s’ouvre la possibilité de suivre ce chemin.

Voilà vingt-cinq ans que la première Assemblée spéciale du Synode des Évêques pour l’Afrique s’est achevée (1994). Rappelons qu’à travers la Proposition 8 des pères synodaux, reprise par le pape Jean-Paul ii dans Ecclesia in Africa 63, cette Assemblée a consacré l’image de « l’Église-Famille » comme voie d’évangélisation et d’inculturation pour l’Église en Afrique1. À cet effet, beaucoup d’Églises particulières, sur ce continent, en ont fait la ligne directrice de leurs plans pastoraux2. Une quinzaine d’années plus tard, en 2009, sous le pontificat du pape Benoît xvi, une deuxième Assemblée spéciale pour l’Afrique, avec l’exhortation apostolique post-synodale Africae munus (2011), offrit à l’Église-Famille de Dieu une stratégie d’action pour sa mission.

Notre présente réflexion veut se joindre, en Église, à tous les efforts et…

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80