Le synode des évêques. Quelques réflexions cinquante-trois ans après sa création

Alphonse Borras
Cinquante-trois ans après le Motu proprio Apostolica sollicitudo de Paul vi, cet article réfléchit sur les conséquences ecclésiologiques de la création du synode des évêques : sensus fidelium et coresponsabilité pastorale, dynamique en trois temps de l’expression synodale (communio fidelium, communio Ecclesiarum, communio episcoporum) et « collégialité affective », voire « effective », pour reprendre les mots du pape François.

La « synodalité » semble constituer un véritable leitmotiv du pontificat du pape François. Plus de cinquante ans après la création du synode des évêques et quelques mois avant sa prochaine assemblée ordinaire, je me propose de réfléchir sur cette institution. Contrairement à ce qui est spontanément perçu par les catholiques ordinaires, le synode des évêques n’est pas une instance de collégialité épiscopale, mais une aide au ministère pétrinien. Son évolution au fil des décennies entend cependant mieux intégrer l’écoute du peuple de Dieu et la prise au sérieux du sensus fidelium. Lors de la commémoration du cinquantième anniversaire de la création du synode des évêques en octobre 2015, le pape François avait ouvert des perspectives que l’on pourrait qualifier d’intérêt général qui concernent et interpellent la vie ecclésiale dans son…

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80