L’article cherche à articuler métaphysiquement trois « notions » usuellement dissociées, la lumière, l’être et l’amour. Pour cela, il établit d’abord la constitution quadripartite de la lumière qui nécessite une source lumineuse, un étant éclairé, une entité colorée et un sujet qui le voit, sans leur être réductible ; cette structure se retrouve, approfondie, avec l’être (esse) qui, parfait, mais non subsistant, est médiateur entre l’Ipsum esse subsistens et l’ens substantiel conçu comme habens esse, et saisi par l’esprit dans un jugement ; enfin, l’amour comme don épouse la même dynamique : les couples aimant-aimé, donateur-donataire appellent la double médiation de l’esprit (hau) et du don (datum). La conclusion suggère notamment un prolongement, qui est aussi un couronnement, en direction du troisième ordre de Pascal, la charité, par la théologie trinitaire.

Le propos de cet article est de rapprocher philosophiquement trois « notions » : la lumière (1), l’être (2) et l’amour (3). Elles sont usuellement dissociées parce qu’elles appartiennent à trois champs épistémiques séparés : la cosmologie, la métaphysique et l’anthropologie1. Pourtant, une même logique (ou méta-logique) secrète les anime et les connecte.

I La lumière en sa constitution quadripartite

Qu’est-ce que la lumière ? Aujourd’hui, comme hier, nul ne peut apporter de réponse définitive à cette question. Ni une science de la lumière2, ni une philosophie de la lumière – notamment une métaphysique3 – ne sont à même de nous... éclairer. Contrairement à l’air ou à l’eau dont nous connaissons aujourd’hui avec certitude la composition chimique au plan atomique – ce qui ne signifie surtout pas que nous en avons épuisé le mystère et expliqué…

newsletter


la revue


La NRT est une revue trimestrielle publiée par un groupe de professeurs de théologie, sous la responsabilité de la Compagnie de Jésus à Bruxelles.

contact


Nouvelle revue théologique
Boulevard Saint-Michel, 24
1040 Bruxelles, Belgique
Tél. +32 (0)2 739 34 80